×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Dossier Spécial

    Télécoms: Huawei expérimente déjà la 6G

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5657 Le 18/12/2019 | Partager
    Des tests de 5e génération concluants menés avec les opérateurs au Maroc
    Un débit 100 fois plus rapide que celui de la 4G

    Alors que la 5G n’est pas encore lancée au Maroc, le constructeur chinois parie déjà sur la 6G. La 5e génération de réseau mobile devrait commencer à se déployer un peu partout dans le monde. Le Maroc s’y prépare activement. D’ailleurs, les trois opérateurs confirment, en coulisses, qu’ils ont expérimenté des plateformes virtualisées 5G de dernière génération.

    Ce qui passe par des efforts de modernisation du réseau radio, des infrastructures (notamment les antennes relais...). Tout porte à croire que les nouveaux équipements installés, l’implémentation de la nouvelle architecture et les tests effectués, dans la discrétion totale,  permettent un déploiement rapide de cette technologie révolutionnaire. Du coup, avant même son déploiement officiel au Maroc, la 5G est déjà une réalité installée chez les 3 opérateurs.

    Ce qui permettra, le moment voulu, de déployer le réseau dans l’agilité avec une montée en puissance de l’architecture réseau. «Nous sommes heureux d’annoncer que Inwi est le premier opérateur de notre région qui a signé un accord de partenariat avec Huawei pour la mise en place d’une série de pilotes 5G pré-commercial.

    Ces pilotes bénéficient de la dernière technologie 5G de gré à gré, y compris la partie radio, transmission, core, terminaux et cas d’usage. C’est une ère nouvelle de la mobilité qui s’ouvre pour le Maroc et l’Afrique du Nord», a confirmé récemment Eric Liu, vice-président Solution et Marketing Afrique du Nord du géant chinois Huawei. Pour rappel, Huawei se positionne en tant que leader mondial des équipements 5G.

    Il vient de lancer sa nouvelle série Mate 30 qui est le premier smartphone 5G de deuxième génération au monde. Cette gamme devra «créer un nouvel écosystème IA (intelligence artificielle) axé sur l’expérience client et la promesse d’un lifestyle numérique», fait savoir la filiale marocaine du groupe Huawei. Plus encore, le constructeur compte investir 1 milliard de dollars pour financer le développement de son écosystème HMS (Huawei Mobile Service), avec l’aide de développeurs du monde entier.

    En marge de ses ambitions sur les technologies 5 et 6 G, l’équipementier multiplie les performances. Il a déjà écoulé 200 millions de téléphones cette année. «C’est un record de ventes par rapport à l’an dernier avec 64 jours d’avance sur notre calendrier», confirme le management de la filiale marocaine.

    Le numéro 2 mondial a vendu 20 millions de smartphones par mois. Sur les neuf premiers mois de l’année, Huawei a écoulé 185 millions de smartphones. Ce qui représente un chiffre d’affaires de près de 80 milliards d’euros. Entre janvier et septembre derniers, la croissance du groupe a atteint 25% de son chiffre d’affaires.

    Selon le management du groupe chinois, «la 5G permet de transmettre à plus grande vitesse de grands volumes de données, avec un débit 100 fois plus rapide que la 4G». C’est ce qu’ont démontré les tests grandeur nature concluants, lancés dans des lieux  publics en Chine.

    La 6e génération pour 2030...

    Quant à la 6G, elle pourrait être lancée d’ici 10 ans (horizon 2030). Cette technologie devra révolutionner autant les usages que la 5G l’aura fait comparé à la 4G. La 6G permettra d’assurer des communications parfaites dans les airs, l’espace, sur terre et même en mer. La bande millimétrique de la 5G sera troquée pour le térahertz et la vitesse de transmission des données sera 100 fois plus rapide que celle de la 5G. La 6G sera naturellement exploitée pour animer l’IoT (Internet des objets), dans l’industrie, la conduite autonome, les usines intelligentes, la santé, l’automobile, l’architecture et de nombreux autres domaines.

    A.R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc