×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casablanca/Bus: Les détails du deal avec Alsa

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5630 Le 07/11/2019 | Partager
    1,1 milliard de DH pour 350 bus et la mise à niveau du réseau
    Le plus gros financé par le fonds d’appui aux réformes de transport
    Alsa Al Baida fera l’acquisition de 350 autres bus
    casa-bus-030.jpg

    Sur les 700 nouveaux bus prévus, la moitié (350 bus) sera livrée progressivement à partir de mai 2020

    Quelques jours après l’entrée en vigueur du nouveau contrat de gestion déléguée du transport collectif par bus, les usagers n’ont constaté aucune amélioration du service (si ce n’est le changement du nom de l’opérateur sur les tickets). Les bus complètement déglingués de M’dina Bus continuent de circuler, mettant en péril la vie des Casablancais.

    «Ce matin, j’ai pris un bus de la ligne 7 dont l’intérieur était noir de suie à cause de à l’incendie qui s’est produit à l’entrepôt de M'dina Bus il y a quelques semaines», témoigne une usagère. La situation est donc critique pour ceux qui sont obligés d’emprunter chaque jour ce moyen de transport. Ils devront se contenter du parc de matériel roulant vétuste hérité du précédent délégataire ne comptant à ce jour que quelque 200 bus dans un état fortement détérioré.

    Un parc provisoire de 400 bus d’occasion est commandé par l’exploitant pour assurer le service de transition dès sa réception en janvier 2020. La deuxième phase contractualisée concerne la période 2021-2025 moyennant une flotte de 700 bus nouveaux et écologiques. 350 bus seront ainsi financés principalement par le fonds d’appui aux réformes de transport (FART) et 350 par Alsa Al Baida selon ses engagements contractuels.

    L’acquisition du matériel roulant et la mise à niveau du réseau nécessiteront une enveloppe de 1,1 milliard de DH, dont le plus gros est versé par le FART (plus de 900 millions de DH). Le reste est réparti entre la commune urbaine de Casablanca (100 millions de DH) et la région Casa-Settat (100 millions de DH).

    L’acquisition des bus sera assurée par l’Etablissement de coopération intercommunale l’(ECI) Al Baida. Les autres prestations sont du ressort de Casa Transports en tant qu’autorité d’organisation et de régulation des transports. Mais au-delà de l’achat du matériel roulant (890 millions de DH pour 350 bus), la mise à niveau porte aussi sur d’autres aspects du transport collectif par bus.
    En effet, Il s’agit de financer un système billettique compatible avec celui du tramway et du BHNS de Casablanca pour permettre l’interopérabilité (210 millions de DH).

    Le reste des financements sera réparti entre l’acquisition d’un SAEIV (Système d’aide à l’exploitation et d’information voyageurs) et la réalisation d’un Poste central de commande (PCC) Bus. Sans oublier les études juridiques, techniques et la maîtrise d'œuvre. La mise à niveau des dépôts de bus devra être assurée par la suite par les collectivités territoriales concernées.

    alsa-bus-casa-030.jpg

    Le plus gros des investissements sera consacré au matériel roulant, le reste sera réparti entre le système billettique, le système d’aide à l’exploitation et d’information voyageurs et la réalisation d’études juridiques et techniques

    A terme, le nouveau réseau de bus sera complémentaire dans sa desserte aux 4 lignes de tramway et aux 2 lignes de bus à haut niveau de service (BHNS), proposant un tarif bus/tram ou bus/BHNS moyennant la carte rechargeable opérationnelle actuellement dans les lignes de tramway. Les tarifs en vigueur demeurent inchangés durant la phase transitoire, et la nouvelle tarification selon les nouveaux schémas et services sera votée au cours de l’année 2020.

    Sur le volet ressources humaines, Alsa Al Baida s’est engagée sur trois actions, à savoir: la mise à niveau et la formation du personnel, le recrutement de nouveaux profils (notamment des postes de conducteurs ) et la mise en place d’un ou plusieurs plans de départ volontaire.

    Pour rappel, le territoire de l’ECI «Al Baida» comporte 18 communes (Casablanca, Méchouar, Mohammedia, Ain Harrouda, Beni Yakhlef, Nouaceur, Bouskoura, Ouled Saleh, Dar Bouazza, Mediouna, Lahraouyine et Tit Mellil, Ech-challalate, Sidi Moussa Majdoub, Sidi Mouss Ben Ali, Al Majjatia Ouled Taleb, Mediouna, Sidi Hajjaj Ouled Hasser).

    Les promesses à l’horizon 2025

    • 49 lignes de bus
    • Couverture du territoire sur 18 communes
    • Nouvelle flotte de 700 bus de 12 m d’une capacité d’environ 80 personnes et de bus articulés de 18 m d’une capacité d’environ 160 personnes.
    • 4 dépôts centralisant les opérations de maintenance et de gestion d’exploitation
    • 5 agences commerciales
    • 50 revendeurs agréés
    • Réseau intelligent, connecté et sécurisé par des caméras de surveillance connectées au PCC

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc