×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    La blanchisserie «verte» séduit l’hôtellerie

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5616 Le 17/10/2019 | Partager
    Le groupe AB Maroc propose une solution écolo pour blanchir le linge
    Accor, Es Saadi, Atlas Hospitality… les premiers clients!
    blanchisserie-verte-016.jpg

    Récemment introduite au Maroc, la société ABM propose aux industriels d’externaliser le blanchissage et la location de leur linge à moindre coût tout en respectant l’environnement. Le groupe a déjà à son actif plusieurs chaînes hôtelières telles qu’Accor ou encore Es Saadi (Ph. ABM)

    Permettre aux industriels de louer et de blanchir le linge à moindre coût tout en préservant l’environnement. C’est le concept novateur d’AB Maroc, qui lance une formule de blanchisserie «verte», et qui fait office de pionnière dans un marché énergivore jusque-là occupé par les buanderies.

    Cette nouvelle entreprise propose aux hôtels d’externaliser la location et le blanchissage de leur linge à un prix sensiblement moins élevé qu’un traitement réalisé en interne. «Le service que nous proposons permet d’économiser jusqu’à 30% du coût habituel, ce qui est loin d’être négligeable», confie le président d’AB Maroc, Aziz Lamrani.

    L’entreprise est également soucieuse du développement durable. «AB Maroc dispose de sa propre station de traitement des eaux, d’une station de gaz ainsi qu’une autre dédiée à la distribution des produits lessiviels. Un équipement technique permettant au groupe d’optimiser la consommation en eau en la réduisant de près de 73%», explique le responsable.

    L’entreprise propose enfin des prestations labellisées ISO 14001 et s’appuyant sur le savoir-faire de Dauphi-Blanc en France.  Un service susceptible de répondre aux besoins des industriels, pour lesquels ce type d’investissement demeure bien souvent non maîtrisé et aléatoire.

    «L’entretien du linge dans les hôtels crée généralement des coûts fixes conséquents, et ce quel que soit leur taux de remplissage. Les transformer en coûts variables changerait la donne pour ces établissements, pour lesquels l’investissement en temps et en coût est capital», renchérit le président. L’investissement - de près de 50 millions de DH - est par ailleurs loin d’être fortuit.

    «Ce projet repose sur une solide étude d’impact. Il faut savoir que près de 98% des hôtels en France externalisent le blanchissage de linge à l’heure actuelle, ce qui porte à croire que ce créneau pourrait être prometteur pour le Maroc», souligne Lamrani. Le groupe compte d’ores et déjà plusieurs gros clients, parmi lesquels les chaînes hôtelières Accor, Es Saadi ou encore Atlas Hospitality.

    L’entreprise, actuellement implantée à Sidi Bou Othmane à Marrakech à travers une usine d’une superficie de 10.000 m2, prévoit de doubler ses effectifs. Le groupe, qui emploie actuellement une trentaine d’employés, passera ainsi à 70 salariés d’ici 2021.

    Un personnel mobilisé sur place, mais également au sein d’autres villes telles que Rabat ou encore Marrakech à travers une flotte composée de 4 camions d’un poids oscillant entre 7,5 et 18 tonnes. Un parc qui prévoit l’arrivée d’ici quelques mois de huit véhicules supplémentaires.

    Karim AGOUMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc