×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Investissement à l’étranger: Où sont les PME?

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5615 Le 16/10/2019 | Partager
    Elles sont encore peu nombreuses à se projeter à l’international
    Les groupes bancaires, télécoms et immobiliers restent la locomotive
    A fin 2018, le stock a atteint 50 milliards de DH
    pme_investissment_015.jpg

    La géographie des opérations sur le continent démontre une préférence pour l’Afrique de l’Ouest, en particulier la Côte d’Ivoire, la locomotive de l’Uemoa. Si les économies subsahariennes recèlent d’importantes opportunités, les PME marocaines semblent dépourvues de capacités à y prendre des risques

    En l’espace d’un an, le groupe Banque Populaire a acquis trois établissements bancaires auprès de BPCE à Maurice, au Cameroun et dernièrement au Congo. Maroc Telecom a de son côté finalisé, il y a quelques mois, l’acquisition de Tigo Tchad. Les groupes marocains restent à l’affût des opportunités sur le continent. Banques, télécoms et de plus en plus les promoteurs immobiliers et l’OCP sont les porte-drapeaux les plus visibles du Maroc en Afrique.

    A fin 2018, le stock des investissements directs marocains à l’étranger a atteint 50 milliards de DH. Les entreprises marocaines sont présentes dans une trentaine de pays africains, mais une poignée concentre leurs intérêts. Entre 2003 et 2017, plus de 37 milliards de DH de transactions y ont été réalisées, soit en moyenne 60% des investissements directs marocains à l’étranger.

    Deux tiers sont concentrés dans cinq pays (Egypte, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal et Burkina Faso). La géographie des opérations sur le continent démontre aussi une préférence pour l’Afrique de l’Ouest, en particulier la Côte d’Ivoire, la locomotive de la région. Le pays affiche l’un des taux de croissance parmi les plus dynamiques au monde avec plus de 8% en moyenne annuelle au cours des cinq dernières années.

    stock_par_seceturs_015.jpg

    Les entreprises marocaines sont encore peu présentes dans les secteurs tournés vers les produits de consommation

    Le stock des investissements marocains dans ce pays totalisait 6,6 milliards de DH en 2017, soit 13% du total. Sur le podium des pays bénéficiaires de ces investissements, l’on retrouve le Luxembourg et la France. Maurice apparaît au 4e rang et l’Egypte au 5e suite au rachat de Barclays par Attijariwafa bank. L’exposition des entreprises marocaines dans les autres pays reste relativement mesurée.

    Cela s’explique en partie par la taille des marchés. Mais si le potentiel des économies africaines est vanté un peu partout, en dehors de quelques grands groupes, les PME ne semblent pas bien positionnées pour capturer ces opportunités malgré qu’elles partent avec certains avantages dont les bons rapports politiques qu’entretient le Maroc avec certains pays et l’expertise accumulée par les banques sur plusieurs marchés. Vu la taille des marchés, il vaut mieux avoir une vision régionale pour développer une activité sur ces marchés.

    L’existence de zones économiques bien intégrées facilite aussi la tâche. En revanche, la connectivité reste un véritable challenge, ce qui peut dissuader certains investissements. Mais l’on y fait des affaires quand même. Une marchandise au départ de Ouagadougou pour Abidjan (1.200 km) mettra plus de temps à arriver à destination et sera deux fois plus coûteuse qu’une marchandise en partance de Shanghai pour la même ville (19.200 km), relève le cabinet Okan dans une étude sur la logistique africaine. Entre 2001 et 2017, les investissements logistiques en Afrique subsaharienne ont été multipliés par 3 et environ 2% du PIB y sont consacrés chaque année. Mais beaucoup reste à faire.

    F.Fa

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc