×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Oujda, carrefour de la gastronomie euro-méditerranéenne

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5607 Le 04/10/2019 | Partager
    La seconde édition du festival se déroule jusqu’au 6 octobre
    La restauration assure le plus grand nombre d’emplois aux niches touristiques
    Accompagner les stagiaires des écoles professionnelles
    gastronomie-007.jpg

    La promotion de l’offre culinaire passe par l’amélioration des services et l’organisation de manifestations d’envergure internationale (Ph. AK)

    La capitale de l’Oriental se transforme, du 3 au 6 octobre, en chef-lieu gastronomique avec la 2e édition du festival euro-méditerranéen de gastronomie. L’évènement initié par l’Association des ambassadeurs de l’espoir pour le développement et le tourisme dans l’Oriental, en partenariat avec l’OFPPT, cible les professionnels de la restauration et les stagiaires des centres de formation spécialisés dans les métiers touristiques. C’est également une opportunité pour promouvoir les variétés gastronomiques de la région et contribuer à la valorisation des potentialités touristiques inexploitées.

    Le but annoncé est de positionner l’Oriental comme une destination mondiale de loisirs grâce à un programme varié, incluant concours culinaires, animations artistiques et manifestations culturelles. En parallèle, ce type d’événement concourt au rayonnement d’une destination en quête de prolongement de sa saisonnalité au niveau de sa station balnéaire et de son arrière-pays.

    «Le festival n’a pas seulement pour objectif de mettre les différents mets de la région sous les projecteurs mais pour débattre les avancées réalisées dans le secteur touristique et encourager les chefs cuisiniers de la région à participer aux différents concours internationaux», précise Bachir Ayad, président du festival.

    La valorisation de l’offre culinaire est un défi à relever pour garantir une pléiade de plats originaux et une main d’œuvre qualifiée et créative avec amélioration des services. De plus le secteur de la restauration assure le plus grand nombre d’emplois saisonniers aux différentes niches touristiques telles que Tafoughalt, Cap de l’eau et Tguafayet.

    «D’où l’importance d’événements à caractères promotionnels pour accompagner les projets structurants et faire aboutir les stratégies de croissance économique», confie à L’Economiste Youssef Zaki, président du Conseil régional du tourisme.

    «Notre grand souhait aussi est de faire de ce Festival euro-méditerranéen de gastronomie un rendez-vous incontournable pour les Marocains résidant à l’étranger natifs de l’Oriental. Une occasion pour les impliquer indirectement dans les chantiers de développement de leur région», ajoute Ayad.

    Pour rappel, la saisonnalité est une caractéristique inhérente du tourisme dans l’Oriental. Une problématique que plusieurs intervenants essaient de résoudre. C’est le cas pour l’hôtel Oasis à Saïdia qui a lancé le défi de rester ouvert le long de l’année. Idem pour les différentes manifestations organisées en septembre et en octobre à Saïdia pour assurer du contenu aux différentes actions promotionnelles.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc