×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Souss Massa: L’industrie en tête des investissements

    Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5592 Le 13/09/2019 | Partager
    Presque 60% de l’enveloppe totale et plus de 90% des emplois au 1er semestre
    346 demandes de création d’entreprises enregistrées
    Les SARL toujours plébiscitées
    souss_massa_carte_092.jpg

    Durant le premier semestre, la province de Agadir Ida Outanane a concentré 46% des investissements du Souss Massa, avec une enveloppe  qui dépasse le milliard de DH, et 82% des opportunités d’emplois. La province est suivie de Chtouka Aït Baha et de Taroudant

    C’est avec 2,27 milliards de DH d’investissements, couvrant 83 projets et assurant 7.958 opportunités d’emplois, que la région du Souss Massa clôture le premier semestre 2019. Et c’est le secteur industriel qui vient en tête du peloton, aussi bien en termes d’investissements (58,9%) que de postes créés (plus de 90%). C’est ce qui ressort du bilan des investissements de la région durant le premier semestre 2019, marqué par la validation de plusieurs projets structurants.

    La ventilation sectorielle de ces projets fait ressortir l’industrie en tête, avec plus de 1,3 milliard de DH, suivie de l’énergie et des mines, avec 682,2 millions de DH, et du BTP, avec 113 millions. Les secteurs des services, du tourisme et du commerce enregistrent respectivement 108, 22,7 et 3,5 millions de DH. Le secteur de l’artisanat arrive en dernier, avec 3 millions de DH d’investissement.

    «La préfecture d’Agadir Ida Outanane reste la principale destination des investissements au niveau régional. Durant le premier semestre de l’année 2019, celle-ci a concentré près de 40% des projets traités favorablement, avec une enveloppe qui dépasse le milliard de DH, soit près de 46% du total des fonds injectés dans la région de Souss Massa», apprend-on auprès du Centre régional d’investissement (CRIT) d’Agadir. En termes d’emplois, la préfecture d’Agadir Ida Outanane concentre, également, près de 82% des opportunités dans la région, soit près de 6.541 postes de travail.

    Dans le détail, et dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle, la Commission régionale d’investissement a accordé l’attestation de vocation non agricole pour l’aménagement de la première tranche de la zone franche de Souss Massa, s’étalant sur une superficie de près de 57 ha. Les travaux d’aménagement de cette première tranche ont débuté suite à l’appel d’offres lancé par la société Haliopolis SA, en mois de février.

    En outre, au niveau de la zone industrielle d’Ouled Teima, province de Taroudant, 15 nouveaux projets industriels ont été validés par  la Commission régionale d’investissement pour un montant global de près de 384 millions de DH, permettant la création de près de 1.023 postes d’emplois.

    Les projets les plus importants sont la réalisation d’une unité d’injection plastique et de montage de matériel médical, pour une enveloppe de 28,3 millions de DH (près de 50 emplois à créer), la construction d'un pôle métallurgie pour 150 millions de DH (150 emplois), et enfin la réalisation d'une unité de fabrication d'emballages métalliques, avec 53,8 millions de DH (300 postes).

    souss_massa_092.jpg

    Sur les 346 demandes de création d’entreprises au premier semestre dans la région, près de 46% concernent les services divers et 30% le commerce. Ces deux secteurs assurent également la plus grosse part des investissements, avec respectivement 36,1% et 30,9%. Ils sont suivis du BTP

    Le premier semestre a, en outre, été marqué par la ratification de la convention d’investissement avec l’Etat, conclue avec la Société Gazafric SA, pour l’extension du stockage au Terminal Gazafric d'Anza et du hall d'emplissage de Sidi Bibi. Ce projet nécessitera 220 millions de DH, et générera près de 52 postes.

    Pour le secteur minier au niveau de la province de Chtouka Aït Baha, la Commission régionale d’investissement a validé un projet de carrière de schistes, porté par la société Lafarge-Holcim sur un terrain de près de 53 ha. Le chantier totalise un montant de près de 600 millions de DH. Il permettra de générer environ 80 emplois.

    Pour ce qui est de la création d’entreprises, le CRI Souss Massa a instruit 346 demandes de création d’entreprises au cours du premier semestre de l’année 2019, avec un investissement de plus de 89,8 millions de DH, et 1.756 emplois. Les personnes morales représentent 83,5% des créations d’entreprises ayant transité par le CRI, avec une prédominance de la SARL qui représente 98%.

    Enfin, les demandes de certificats négatifs délivrés durant le premier semestre de l’année 2019 ont totalisé 994. Par nature juridique, ce sont les SARL qui viennent en première position, avec 74% des certificats accordés, suivies des personnes physiques, avec une part de 24%.

    De notre correspondante permanente, Sabrina BELHOUARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc