×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Entreprises

Coup de pouce hollandais aux startups

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5592 Le 13/09/2019 | Partager
15 nouvelles structures vont bénéficier du savoir-faire dans le domaine
Un appui matériel pour démarrer les projets
Un fonds pour l’innovation doté de 16,5 millions de DH

La 2e édition du programme Orange Corners Morocco sera lancée la semaine prochaine. Ce sont 15 startups, triées sur le volet, qui démarreront leur formation pendant 6 mois dans plusieurs domaines, dont notamment le business plan, la commercialisation des produits, l’accès aux marchés et les procédures administratives.

Ce programme, récent et peu connu, attire du monde. L’engouement pour cette formule se mesure au nombre des porteurs de projets qui ont répondu à l’appel. En effet, 120 candidats ont présenté leurs idées.

Après une première analyse, près de 40 projets ont été sélectionnés et invités à une boot camp pour une formation accélérée de trois jours. Cette étape franchie, les candidats dévoilent leurs projets devant un jury qui en sélectionne 15 des plus performants.

Selon Adil Raitab, adjoint au chef de la section économique de l’ambassade de Hollande à Rabat, la mayonnaise commence à prendre puisque les 15 premières startups, en quelques mois à peine de leur naissance, ont déjà créé 22 emplois dont 12 femmes.

Meilleure approche des réalités économiques

Dans cette formation, elles sont également face à de grandes entreprises pour mieux les blinder en vue d’une meilleure approche des contraintes des réalités économiques. Après la formation, c’est le démarrage réel.  Ainsi, les projets innovants, présentant des potentialités, seront accompagnés par le nouveau fonds, l’OCIF (Orange Corners Innovation Fund), doté d’un montant de 16,5 millions de DH. Il est dédié aux meilleurs projets innovants des startups incubées par ce programme.

Pour sa première édition, un appui de 30.000 DH est accordé aux 4 startups qui se sont distinguées. Elles pourront bénéficier de ces montants lorsqu’elles auront franchi certaines étapes. Cinq entreprises privées hollandaises sponsorisent cette opération. D’autres apportent une aide morale.

Une occasion pour rappeler que les relations politiques entre Rabat et Amsterdam ne sont pas au top. Ce qui impacte indirectement l’économique. Les Pays-Bas occupent la 11e place dans les échanges entre les deux royaumes. Une cinquantaine d’entreprises hollandaises opèrent au Maroc.

Les plus en vue d’entre elles sont notamment Unilever, tournée vers la fabrication et la commercialisation de produits de grande consommation (détergent, lessive, dentifrice, savon, shampooing,…) et APM Terminals Maroc, opérateur portuaire à TangerMed. Sans oublier les incontournables Philips (électronique et équipement) et Heineken. 

En fait, cette initiative s’inscrit dans le cadre d’Orange Corners Morocco, incubateur initié par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas pour l’Afrique et la région Mena. Au Maroc, au lieu de créer un autre incubateur, ses initiateurs ont préféré travailler avec l’existant. Ainsi, ce programme est monté dans les locaux du Centre marocain de l’innovation et de l’entrepreneuriat social. 

Pour ses promoteurs, cette opération s’aligne avec la mission des Pays-Bas qui consiste à apporter une contribution positive à la croissance économique du Maroc. Après les succès réalisés en Afrique du Sud, au Mozambique et en Angola, le Maroc, en tant que premier pays dans la région Mena, bénéficie également de cette «initiative qui contribuera grandement à l’amélioration de l’écosystème entrepreneurial local».

Opportunités de croissance

Orange Corners Morocco est un programme d’incubation de jeunes entrepreneurs. Il leur offre des opportunités de croissance et de développement, et permet d’améliorer l’accès à l’éducation entrepreneuriale et aux espaces incubateurs. Ceci renforce les occasions de construire une communauté entrepreneuriale dynamique, capable de développer des entreprises durables et de créer des opportunités d’emploi. Il s’agit de contribuer aux efforts fournis par le gouvernement marocain pour réduire le taux de chômage des jeunes au Maroc, souligne l’ambassade de Hollande.

M.C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc