×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casablanca, «Smart city» sans toilettes publiques!

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5579 Le 27/08/2019 | Partager
    Encore un exemple de l'incurie de la gestion locale
    En attendant, les odeurs envahissent toute la ville
    Les populations et les touristes subissent ces désagréments
    casablanca-toilette-publique-079.jpg

    Il n’est pas rare de voir des individus se soulager à tous les coins de rue à Casablanca. L’absence de toilettes publiques contribue à ce manque de civisme (Ph. F.Alnasser) (Les visages ont été modifiés)

    Neuf mois après l’attribution du marché des toilettes publiques, les Casablancais ne voient toujours pas l’ombre d’une seule cabine. En cette période estivale, les visiteurs et touristes, pris d’un besoin pressant, n’ont qu’à prendre leur mal en patience ou aller au café le plus proche.

    Les 100 toilettes publiques promises en 2018, au prix unitaire de 500.000 DH, ne sont toujours pas installées. Pour l’heure, rien ne filtre sur ce marché attribué par Casa-Aménagement, mais qui sera géré par la nouvelle SDL Casa-Baia (ou Casa-Environnement).

    Cette structure s’occupe également  de la dératisation (DASH), du contrôle et suivi des prestations de propreté (assurées par Derichebourg et Averda), les questions relatives à l’hygiène et la salubrité publique, la qualité de l’air, la gestion des espaces verts et des plages.

    A son lancement, ce marché avait, rappelons-le, soulevé une vive polémique. Beaucoup ayant jugé son coût exorbitant (pratiquement le prix de deux  appartements de logement social). D’ailleurs, le projet mené ne figure pas sur le site web de Casa-Aménagement, qui affiche régulièrement l’état d’avancement de l’ensemble de ses chantiers. Le buzz qui a accompagné le lancement du marché pousse certainement les responsables à observer plus de retenue.

    C’est une entreprise de Gijón (Espagne) qui va installer  les 100 cabines de toilettes à Casablanca. En effet, le groupement Olprim-AIC a remporté le contrat de plus de 50 millions de DH s’imposant face à ses concurrents français, italiens et allemands (dont Advanced Vision, Nevo, Traffitec et Jet Contractors).

    Selon les spécifications du cahier des prescriptions spéciales (CPS), l’adjudicataire devra fournir une centaine d’unités de toilettes publiques urbaines à nettoyage automatique. Ces cabines doivent être munies d’un système de lavage et de désinfection totale à chaque utilisation. Par ailleurs, les sanitaires automatiques doivent mettre à la disposition des citoyens des toilettes toujours propres (autolavants) et accueillantes afin de répondre au mieux aux exigences de la ville. 

    Le CPS prévoit aussi deux types de toilettes publiques urbaines (TPU). Le premier est destiné à une personne, avec un mur urinoir extérieur de 2 places. Le second type est conforme aux normes d’accessibilité des personnes à mobilité réduite (PMR), avec un mur urinoir extérieur de 3 places.

    Toujours conformément au CPS, l’adjudicataire devra exécuter les travaux dans un délai de 18 mois, en deux phases. La première, qui dure 3 mois, consiste à remettre l’ensemble des spécifications techniques des cabines objets du marché pour validation, puis construction et livraison d’un prototype de chacun des 2 modèles de cabines. La seconde phase d’exécution (15 mois) est celle de la livraison sur site des fournitures validées par le maître d’ouvrage (la commune urbaine de Casablanca).

    Le marché inclut également l’installation des cabines sur la plateforme aménagée pour recevoir ces unités ainsi que leur configuration et mise en service. Plus important encore, la formation des techniciens en charge de l’exploitation de ce service public.

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc