×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5574 Le 15/08/2019 | Partager

    Après la publication sur nos colonnes mardi 6 août 2019 d’un article intitulé: «Corniche de Casablanca: Tout ça… pour ça!», les réactions pleuvaient sur le site web du journal, toutes plus virulentes les unes que les autres (nous n’avons pu les publier toutes, faute de place). «C'est le constat général de tous les chantiers de Casablanca: un goût d'inachevé règne partout, la finition fait défaut. Les responsables n'habitent pas la même ville que nous? Ils ne voient pas ce que nous voyons? Des trous partout, des restes de chantier, tout ça pour ça comme vous dites si bien!». Cette réaction d’une lectrice résume parfaitement le ressenti des Casablancais alors que leur ville s’est transformée en chantier à ciel ouvert, sans pour autant que leur quotidien soit amélioré. Où est le wali de la région, où est la Cour des comptes, c'est l'argent du contribuable qui a été dépensé sur ces «chantiers», s’insurge un internaute. «Comme tout ce qui se fait au Maroc, rien ne se termine ni dans les délais ni avec la finition attendue, les élus sont dans leur guerre électorale et n'ont rien à f… des citoyens», renchérit un autre lecteur.

    A.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc