×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Asma Invest porte son capital à 2 milliards de DH

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5560 Le 19/07/2019 | Partager
    La JV entre le Maroc et l’Arabie saoudite veut financer son développement
    Immobilier, agriculture, industrie… les principaux secteurs d’activité

    Asma Invest se donne les moyens de ses ambitions. La société séoudo-marocaine d’investissement pour le développement vient, comme le confie Hicham Safir, DG de Asma Invest en exclusivité à L’Economiste de boucler une augmentation de capital d’un montant de 1,2 milliard de DH.

    «Avec cette opération, nous avons plus que doublé notre capital puisque nous le portons à 2 milliards de DH», soutient-il soulignant que le montant de l’opération a totalement été libéré à part égale par les deux actionnaires principaux que sont l’Etat marocain et l’Etat saoudien. L’objectif est clairement «d’accélérer la cadence d’investissement pour le développement».

    C’est dans ce sens que le conseil d’administration de la société a procédé à un update de sa stratégie d’investissement en faisant un benchmark des secteurs dans lesquels elle compte investir. «L’idée aujourd’hui est de maintenir,  préserver et renforcer nos positions dans les secteurs dans lesquels nous sommes déjà présents», précise Safir.

    Le DG parle aussi de diversification au sein même des secteurs dans lesquels Asma Invest investit. C’est notamment le cas dans l’agriculture. «Nous envisageons de nous engager davantage dans l’agrobusiness. Et ce à travers, l’acquisition de terrains pour nos propres unités industrielles pour développer la commercialisation et l’export», se projette le DG qui assure que la production agricole de la société devrait progresser puisqu’elle envisage d’augmenter le nombre de ses fermes sous gestion.

    L’agriculture (20 à 25% du portefeuille d’Asma Invest) représente un important potentiel de croissance pour la société qui compte se renforcer dans les agrumes, les figues, la grenadine, les olives… et même se diversifier vers d’autres cultures.

    L’immobilier est également un secteur dans lequel Asma Invest est aussi fortement présente. Une présence qui se caractérise par quelque 3 milliards de DH d’investissements sur 5 à 6 projets parmi eux 3 sont situés dans la zone Casa Anfa. D’ailleurs, Asma Invest se targue d’être le premier investisseur à s’être intéressé à cette zone. Il a même été le premier à y commencer les constructions.

    Aujourd’hui, le premier projet Ryad Anfa a déjà été livré en totalité, Asma Invest lance la commercialisation de son second programme de résidences Occitania à Casa Anfa. Si les travaux de construction ont déjà démarré, ils s’étaleront sur les 3 prochaines années pour un investissement de 400 millions de DH. Il y a un 3e projet dont les travaux vont démarrer dans les tout prochains mois qui a nécessité un investissement de 600 millions de DH dans la même zone. Ces projets ont la particularité d’offrir des appartements conventionnés, se réjouit Safir.

    Asma Invest est également présent dans d’autres secteurs, les zones industrielles avec des participations minoritaires dans TMZ et Sapino. Elle aussi présente dans l’hôtellerie. La société projette de se diversifier dans l’éducation, la santé.

    Modèle particulier

    Asma Invest a la particularité d’être à la fois investisseur majoritaire et opérateur dans tous les projets qu’il porte. Concrètement, toute l’ingénierie, l’expertise et le suivi des projets se fait «in house». Depuis sa création au Maroc en 1992, la société a déjà investi quelque 5 milliards de DH. Elle ambitionne dans un futur proche de réussir à être une plateforme pour les investisseurs étrangers, en particulier, du Moyen-Orient vers l’Afrique.

    Moulay Ahmed BELGHITI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc