×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Tribune

    Maroc-Espagne: Il reste encore une marge de manœuvre(*)

    Par Maria Reyes Maroto | Edition N°:5553 Le 10/07/2019 | Partager

    Ministre espagnole du Tourisme, de l’Industrie et du Commerce

    Les liens commerciaux entre l'Espagne et le Maroc se sont considérablement intensifiés ces dernières années. Depuis 2012, l'Espagne est devenue le premier partenaire commercial du Maroc, c'est-à-dire son premier client et fournisseur sur les marchés internationaux. Pour l'Espagne, le Maroc est également un marché essentiel, en tant que deuxième destination des exportations espagnoles en dehors de l'Union européenne. Par ailleurs, dans l'ensemble, les échanges commerciaux ont doublé au cours des six dernières années, dépassant 160 milliards de dirhams en 2018 (près de 15 milliards d'euros). En résumé, il s'agit d'une relation économique solide, dynamique et équilibrée. Il s'agit d'une relation fondée sur la complémentarité productive et géographique entre nos deux économies, à travers des flux commerciaux intenses dans les deux sens et dans des secteurs à valeur ajoutée croissante, tels que l'automobile, le textile ou les technologies industrielles.
    Nous vivons donc un excellent moment dans nos relations bilatérales. Et pourtant, il reste encore une marge de manœuvre pour continuer à renforcer nos liens, en accompagnant le dynamisme des échanges commerciaux d'une augmentation de l'investissement bilatéral. L'objectif de ce Forum est précisément de contribuer au renforcement des relations économiques et commerciales entre nos deux pays. Le Maroc se trouve dans une position géostratégique extraordinaire, en raison de son vaste littoral atlantique et méditerranéen et de sa proximité avec l'Europe et l'Espagne. Ceci, associé à une grande ouverture commerciale et à un développement notable des infrastructures, permet au Maroc de se consolider progressivement en tant que plateforme commerciale continentale, ainsi que porte d'entrée de l'Afrique en Europe et point nodal pour les liaisons aériennes et le trafic international de fret.
    Le Maroc est aujourd'hui un pays ouvert sur le monde, un pays qui a signé des dizaines d'accords de libre-échange – avec plus de 55 pays – et qui lui accordent un accès préférentiel à plus de 1.000 millions de consommateurs.
    Cette ouverture s'est également accompagnée du développement d'un réseau d'infrastructures de premier ordre. Aujourd'hui, le Maroc se classe parmi les 50 premiers pays au monde disposant de la meilleure infrastructure de transport selon le Forum économique mondial. L'engagement ferme du Maroc en faveur de la modernisation de son économie s'est accompagné de la mise en œuvre de programmes sectoriels ambitieux pour stimuler l'industrie, l'agriculture, le tourisme et les énergies renouvelables, entre autres. 
    En 2018, le Maroc est devenu le premier constructeur automobile du continent africain, étant le premier secteur exportateur du pays. Par ailleurs, un tiers du mix énergétique marocain provient déjà de sources renouvelables – avec l'objectif d'atteindre 52% d'ici 2030 – et certains projets, comme le parc solaire d'Ouarzazate sont devenus de véritables références internationales.   
    Le Maroc représente aussi aujourd'hui la première destination touristique en Afrique, avec plus de 12 millions de touristes en 2018 et une croissance de plus de 10% par an ces dernières années.  Dans ce scénario particulier, l'Espagne aspire à continuer à être un partenaire stratégique du Maroc. L'ambition partagée par les deux pays est de continuer à approfondir le modèle unique que nous avons construit ensemble, caractérisé par la complémentarité et l'exploitation des synergies.
    Voilà la raison d'être de la réunion que nous tenons aujourd'hui et c'est le message que je souhaite vous transmettre à tous, entreprises et administrations des deux pays, en tant que protagonistes des relations bilatérales.
    Il est temps de définir de nouveaux domaines de coopération économique et commerciale. Il est également temps de comprendre l'importance stratégique du Maroc sur le continent africain.
    Aujourd'hui, le Maroc se consolide en tant que porte d'entrée pour l'investissement et le commerce entre les deux continents. J'encourage les entreprises espagnoles à apprécier la possibilité offerte par notre pays voisin pour élargir leur coopération économique et commerciale vers le continent africain.
    Comme vous le savez, l'Espagne a connu une croissance extraordinaire au cours des dernières décennies, résultat d'un processus similaire à celui actuellement en cours au Maroc.  
    Aujourd'hui, l'Espagne est la 13e économie mondiale avec une population de 46 millions d'habitants et représente une plateforme mondiale pour accéder à des marchés tiers comme l'Europe, l'Amérique latine et l'Afrique.
    Ce forum symbolise l'engagement de l'Espagne et de ses entreprises à contribuer au progrès de notre pays voisin. Le Maroc trouvera toujours en Espagne un partenaire loyal et engagé pour soutenir ses efforts dans tous les domaines.
    Nous sommes deux pays unis par l’histoire, la culture, la géographie et l’affection mutuelle. Bref, nous sommes deux pays partenaires naturels, et nous devenons plus forts en travaillant ensemble dans une économie mondialisée.
    Dans ce sens, je veux faire une mention spéciale à toutes les entreprises espagnoles qui ont fait le déplacement jusqu’au Maroc pour être présentes au Forum d’investissement.
    Tout au long de ces journées, vous allez avoir l’opportunité de vous rencontrer avec des entreprises marocaines dans le but d’explorer de nouveaux projets d’investissement et de coopération commerciale. Dans cet esprit, je souhaite vivement que vous partagiez les efforts, la conviction et la confiance pour continuer à renforcer nos relations économiques et à consolider les progrès de nos deux pays. Dans cette tâche, je vous souhaite à tous plein succès.
    Depuis le ministère de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, l'ICEX Espagne Exportations et Investissements, ainsi que nos Bureaux économiques et commerciaux au Maroc, et CESCE et COFIDES, nous sommes à votre disposition et nous continuerons à travailler étroitement avec les autorités marocaines pour approfondir la coopération économique bilatérale et développer nos relations commerciales.

    Atouts espagnols

    Les entreprises espagnoles sont actuellement une référence mondiale dans de nombreux secteurs grâce à leur expérience, leur capacité technique et leur capital humain. Je voudrais rappeler certains des exemples les plus pertinents:
    • Sept des dix plus grandes sociétés de gestion d’infrastructures au monde sont espagnoles. L’une d’elles occupe également la première place dans ce classement.
    • L’Espagne est le neuvième fabricant mondial de véhicules (voitures particulières, SUV, véhicules utilitaires et industriels et autobus).
    • C’est aussi l’un des leaders mondiaux du traitement et du dessalement de l’eau.
    • L’Espagne est un leader dans le développement de la fibre optique en Europe et en Amérique latine et pourra bientôt déployer également la 5G.
    • C’est le deuxième pays au monde qui accueille le plus de touristes internationaux et le deuxième en termes de recettes touristiques.
    Le renforcement de l’internationalisation des entreprises espagnoles est une priorité pour le gouvernement. Nous avons récemment approuvé le plan d’action pour l’internationalisation de l’économie espagnole 2019-2020, qui fait de l’internationalisation des PME une priorité, et à cette fin, nous avons créé le FIEM-PYME. L’objectif est de diversifier nos marchés, d’apporter une plus grande valeur ajoutée et d’augmenter le nombre d’entreprises qui exportent régulièrement. 
    Notre volonté est aussi de mettre cette expérience au service du Maroc, afin de continuer à construire des ponts entre nos deux économies.

    (*) Extraits de son discours prononcé au Forum d’investissement et d’affaires Maroc-Espagne qui s’est tenu les 2 et 3 juillet à Casablanca.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc