×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Ramed: La majorité propose un nouveau gestionnaire

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5548 Le 03/07/2019 | Partager
    Cette instance remplacera l'Anam
    L’idée est d’en finir avec «le cumul des fonctions de gestion et de régulation»
    L’Istiqlal se greffe également au débat

    Les groupes parlementaires se saisissent des problèmes du Régime d’assistance médicale (Ramed). Plusieurs rapports, notamment de la Cour des comptes, ont mis l’accent sur les dysfonctionnements qui plombent ce système. Hier, deux propositions de loi, relatives à ce sujet, ont été présentées à la Commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. Le 1er texte, élaboré par les groupes de la majorité, vise à mettre en place une nouvelle Agence nationale du régime d’assistance médicale. Le 2e, du groupe de l’Istiqlal, a opté pour la dénomination «Instance indépendante pour la gestion du système d’assistance médicale». Les deux propositions s’accordent sur la nécessité de soustraire la gouvernance du régime à l’Agence nationale de l’assurance maladie. L’idée est «d’en finir avec la contradiction consacrée par la loi 65-00, surtout que l’Agence nationale ne peut pas être gestionnaire et régulateur du système», selon les groupes de la majorité. Les relations entre l’entité proposée et les institutions en charge de l’AMO seront fixées par décret. Cela permettra d’assurer la fluidité du traitement des dossiers des personnes migrant du Ramed vers l’AMO.

    Dans les détails, la nouvelle instance devra prendre en charge la gouvernance du Ramed. Si l’un des deux textes est adopté, elle devra prendre le relais de l’Agence d’assurance maladie en matière d’encadrement technique et de mobilisation des moyens nécessaires au fonctionnement du système. Elle sera également chargée de la réalisation des cartes au profit des bénéficiaires. L’un des principaux rôles qui lui seront attribués: veiller à la réalisation de l’équilibre financier, entre les dépenses et les recettes du régime. La pérennité financière du Ramed constitue une véritable épine dans le pied du gouvernement, notamment à cause des problèmes liés à la délimitation des populations ciblées. Sur ce point, la proposition de l’Istiqlal prévoit la mise en place d’un mécanisme permanent pour évaluer, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, les conditions d’accès au régime, mais également la qualité des services présentés aux usagers. Parallèlement, les deux propositions ont introduit de nouvelles sources de financement, outre l’apport de l’Etat à travers le Fonds de cohésion sociale et la contribution des collectivités territoriales. Il s’agit notamment des avances du Trésor, les prêts autorisés…

     

    Professions paramédicales: Les débats reprennent

    Les discussions du projet de loi sur les professions paramédicales, qui avait suscité beaucoup de tension, devaient être relancées en Commission, après la présentation des deux textes sur l’Agence de gestion du Ramed. Ce projet, examiné en 2e lecture, avait mis face à face opticiens et ophtalmologues. Le principal différend est lié à la mesure de l’acuité visuelle, pratiquée actuellement par les opticiens en vertu de la loi en vigueur. Les ophtalmologues estiment qu’il s’agit d’une spécialité médicale qui ne peut être exercée que par des médecins. Lors de son examen à la Chambre des conseillers, un amendement a été introduit pour résoudre ce problème en précisant qu’un décret tranchera cette question. 

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc