×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    L’ONCF renforce ses dessertes

    Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5541 Le 24/06/2019 | Partager
    Un nouveau plan de transport dès aujourd’hui
    Un train toutes les heures sur l’axe Casa-Tanger
    Résultats prometteurs aux 5 premiers mois de l’année

    L’ONCF lance dès aujourd’hui, lundi 24 juin, un nouveau plan de transport. En effet,  l’offre Al Boraq sera renforcée de 50% en termes de fréquence avec un train chaque heure, de 6h à 21h, totalisant ainsi 30 voyages sur l’axe Tanger-Ville–Casa-Voyageurs (15 dans chaque sens). Que les voyageurs partent de Casablanca ou de Tanger, le train fera son départ chaque heure, rendant la mobilité encore plus simple et plus pratique, indique l’Office.
    Quant à l’offre Al Atlas, elle sera étoffée vers Marrakech, grâce à l’injection de 6 trains supplémentaires à partir de Casablanca, venant accompagner la croissance de la demande due au gain en temps de parcours (Casablanca Oasis–Marrakech en 2h 20mn) et à la nette amélioration de la ponctualité. Au total, 24 trains relieront la capitale économique et la première destination touristique du Royaume avec des horaires couvrant toute la journée.

    Livraison des projets structurants

    Sur l’axe de l’Oriental, des liaisons directes seront programmées au départ d’Oujda et de Nador vers Tanger et vers Casablanca, en offrant 4 départs par jour dans chaque sens, à des tarifs promotionnels à 99 DH. Sur ce même axe, le voyage en train–hôtel a été repensé pour le rendre plus attractif en termes de tarifs, de qualité et de services offerts. 
    L’année 2018 aura marqué un tournant dans la vie de l’ONCF. Cela, à travers la livraison de l’ensemble des projets structurants. Il s’agit du train à grande vitesse Al Boraq, du triplement de l’axe Casablanca–Kénitra, sur 130 km, y compris la rénovation du tunnel de Rabat et la désaturation du carrefour de Casablanca. A l’actif de l’équipe de Mohamed Rabii Khlie, le doublement complet de la ligne Casablanca-Marrakech, longue de 170 km. Mais les moments forts pour l’opinion publique a été incontestablement l’ouverture des nouvelles gares de Tanger, Kénitra, Casa-Voyageurs, Rabat-Agdal, Benguerir et Oujda. Sans omettre de mentionner notamment le programme de sécurisation des emprises ferroviaires.
    Pour le DG de l’Office, tous ces projets s’inscrivent dans le cadre de la politique des grands chantiers insufflée par SM le Roi  inaugurés en novembre 2018. Ils ont permis de «marquer un saut qualitatif majeur, de repenser l’offre et de lancer un nouveau concept de voyage à même de satisfaire au mieux les exigences croissantes des clients». 
    C’est dire que le rail national est entré de plain-pied dans la logique d’amélioration de l’offre. Avec Al Boraq, les trains grandes lignes Al Atlas et les TNR, c’est une toute nouvelle palette de produits et de services innovants, lancée et conjuguée avec une redéfinition et une optimisation du parcours client. «L’information à distance, l’accessibilité, l’accueil-orientation en gares et sur les quais, la vente-conseil, les commodités, le wifi, les cafétérias…, autant de services destinés à offrir aux usagers une nouvelle expérience de voyage», souligne le DG de l’ONCF. Pour lui, les résultats enregistrés au cours des cinq premiers mois de cette année sont bien éloquents en termes de bénéfices-clients: temps de parcours réduits, fréquences renforcées, ponctualité largement améliorée (plus de 95% de trains à l’heure), tarification modulée et accessible pour tous, confort rehaussé, places assises garanties dans les trains grandes lignes en 1re et 2e classes… Ceci a permis d’atteindre un taux de satisfaction globale de 87%, comme il ressort de la dernière vague du baromètre de satisfaction clients, réalisée par un cabinet externe, rappelle le patron de l’Office.


    Différentes offres

    tgv.jpg
     
    •  Le train à grande vitesse Al Boraq, le nouveau-né est la grande star de l’offre ferroviaire. Lancé en novembre dernier, il a déjà séduit 1 million de passagers et affiche un taux de satisfaction de 92%. Il continue de conquérir par sa desserte, ses temps de parcours imbattables, son confort et ses fréquences en amélioration (20 allers et retours/jour). Depuis leur mise en exploitation, les 3.000 trains Al Boraq, ayant circulé, ont enregistré une ponctualité de 98%. On passe à 30 trains aller/retour à partir du 24 juin 2019.
    • L’offre de proximité, incarnée par les trains navettes rapides (TNR), a également fait peau neuve et affiche chaque jour plus d’adeptes. Ce sont 7 millions de passagers transportés uniquement au cours des cinq premiers mois de cette année. Et ce, grâce à un temps de parcours nettement raccourci à 55 minutes seulement entre Casablanca et Rabat, à une offre étoffée (62.000 places par jour), à une meilleure maîtrise de la ponctualité atteignant 91%, et à un accès fluide à la gare et même aux quais… Autant d’atouts qui distinguent désormais l’offre TNR et renforcent davantage sa compétitivité. 
    • Les trains Al Atlas, reliant Marrakech, Casablanca et Fès et étendus au Nord et à l’Oriental, ont enregistré sur les cinq premiers mois de cette année «un franc succès au regard des 5 millions de passagers qui les ont choisis pour leurs déplacements. Ce sont près de 10.000 trains Al Atlas qui ont circulé avec une ponctualité de 91%. Ils ont offert aux voyageurs notamment la possibilité de rejoindre, depuis le centre-ville de Casablanca, le centre-ville de Marrakech en seulement 2h 35mn (gain d’une heure) et celui de Fès en seulement 3h20.
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc