×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tanger: Les équipementiers se succèdent

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5510 Le 07/05/2019 | Partager
    15 chantiers en cours pour 300.000 m2 de plancher industriel
    Des enseignes illustres comme Valeo mais aussi des Turcs et des Japonais
    6,5 milliards de DH d’investissements à la TAC dont la 2e phase lancée sous peu
    tanger-equipementiers-010.jpg

    Les installations de nouvelles unités se succèdent à la Tanger Automotive City. Après Valeo, 15 autres unités entreront en service avant la fin de l’année  (Ph. Adam)

    L’inauguration de deux unités de l’équipementier Valeo, vendredi dernier, n’est que la pointe de l’iceberg. Selon Fouad Brini, président du conseil de surveillance de l’Agence spéciale TangerMed, 15 autres projets d’unités dédiées à l’automobile sont actuellement en cours de réalisation dans la zone.

    Leur entrée en service se fera avant la fin de l’année, «du jamais-vu», commente ce dernier. Ces unités représentent l’équivalent de 300.000 m2 de plancher industriel avec à la clé la création de 4.300 emplois.

    valeao-010.jpg

    Parmi ces entreprises qui s’installent dans les zones industrielles lancées et gérées par le groupe TangerMed figurent des noms connus du grand public comme Valeo, mais aussi d’autres qui travaillent pour le compte de ces grands groupes. Déjà pour ne citer que l’exemple de Valeo, cinq de ses fournisseurs ont lancé leur installation à leur tour au Maroc pour suivre cet équipementier automobile de rang 1.

    Parmi ceux qui s’installent, on peut citer aussi des entreprises turques comme Orhan  ou Martur Fompack. Ce dernier travaille dans le secteur des mousses pour automobiles et est connu pour être un des principaux producteurs de sièges automobile dans le monde. Il s’implante dans un bâtiment à la TAC sur 20.000 m2. L’investissement prévu avoisine les 110 millions de DH avec la création de 695 postes d’emploi.

    Un autre projet en cours est celui de Mebant Perla, un sous-traitant roumain spécialisé dans la transformation de mousse d’isolation pour l’automobile depuis 1985. Lui aussi vient de lancer les travaux de construction de son site à la TAC, avec un investissement de 77 millions de DH pour la première phase de son projet, selon le groupe TangerMed.

    varroc-010.jpg

    Mebant Perla, dont les produits seront destinés à Renault et aux équipementiers installés en zone franche, s’installe sur un site de 15.000 m2 tout en employant près de 100 personnes à terme. Un autre nom, plus connu, est TI Automotive qui lance une unité pour la fourniture de systèmes d’alimentation en carburant pour un investissement de 176 millions de DH, sur une surface de 17.000 m2 et qui emploiera à terme près de 267 personnes.

    Un autre grand nombre à avoir dernièrement entrepris la construction de son unité est Mitsui Kinzoku Act. Spécialiste des systèmes de verrouillage de portes, il lance sur 20.000 m2 la première unité de son groupe dans le continent africain avec un investissement global de 137 millions de DH. Ce site industriel emploiera près de 100 personnes lors de sa phase initiale pour atteindre, à terme, 300 employés.

    L’un des derniers à s’être installé est l’allemand Prettl, qui a inauguré sa première unité à la TAC il y a quelques semaines. Le spécialiste des câbles a investi 130 millions de DH pour son unité de Tanger avec 400 emplois créés. L’entreprise compte dans les 12 prochains mois porter le nombre d’emplois à 600.

    Une 2e tranche pour la TAC en chantier

    A noter que la plateforme Tanger Automotive City (TAC) offre le statut de zone franche aux entreprises dont l’activité est industrielle, logistique ou tertiaire.
    La TAC fait partie du projet de la grande plateforme industrielle TangerMed. Située à proximité de l’usine Renault et à environ 25 km du port TangerMed, la zone s’étend sur une superficie de 309 hectares dont 178 en zone franche. L’investissement total a atteint jusqu’à présent les 6,5 milliards de DH avec la création de plus de 7.000 emplois. La première tranche de cette zone est quasi saturée. Une deuxième tranche devra d’ailleurs être incessamment lancée, la TAC vient d’acquérir 200 hectares mitoyens pour l’aménagement de l’extension, ce qui portera la superficie totale à 500 hectares, et en fera la plus grande zone franche du pays, devançant la TFZ.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc