×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Addoha accélère sa croissance en Afrique-DNES à Abidjan, Moulay Ahmed BELGHITI

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5503 Le 25/04/2019 | Partager
    Les activités du continent représenteraient 30% du CA d’ici 2022
    Le groupe lance sa marque d’immobilier de luxe Prestigia en Côte d’Ivoire
    2.500 logements sont déjà en cours de réalisation et/ou de livraison à Abidjan
    abidjan_addoha_anas_sefrioui_5503.jpg
    Anas Sefrioui, PDG d’Addoha a fait personnellement le déplacement à Abidjan en Côte d’Ivoire, pour à la fois s’enquérir des projets déjà en cours de réalisation et pour lancer Prestigia, la marque d’immobilier de luxe du groupe (Ph. M.A.B.)   

    Le rêve d’Afrique de Anas Sefrioui, patron du groupe Addoha prend résolument forme. Le PDG a fait le déplacement «en famille» en Côte d’Ivoire pour lancer la commercialisation du nouveau projet de Prestigia à Abidjan la semaine dernière. Le groupe avait, en effet,  convié, une poignée de journalistes triés sur le volet à la capitale ivoirienne, pour découvrir ou plutôt se rendre compte de l’ampleur des réalisations d’Addoha dans l’un des pays les plus importants de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA). Il faut dire que le promoteur immobilier y développe déjà 4 projets d’envergure tous situés dans des endroits stratégiques au centre d’Abidjan. «Avant ce lancement officiel de Prestigia, nous disposions déjà en Côte d’Ivoire de nombreux programmes de logements sociaux et économiques. Je citerai le projet cité des orchidées à Koumassi de 850 logements, Lagoona city de 7.000 logements, Green city Bingerville 6.500 logements et Cité de l’Espérance Songon 1.500 logements», confie à L’Economiste, Anas Berrada, DG délégué des fonctions support du groupe Addoha, également en charge de la filiale ivoirienne. Dans le cadre de ses projets, le promoteur propose des appartements sociaux F3 de 60 m² à 12,5 millions de francs CFA (près de 210.000 DH), des logements économiques F3 entre 54 et 60 m² dont les prix oscillent entre 20 et 23 millions de francs CFA (entre 330.000 et 380.000 DH) ainsi que des F4 de 70 m² accessibles à partir de 26 millions de francs CFA (plus de 430.000 DH). Addoha Côte d’Ivoire dispose également de logements moyen standing dont les prix démarrent à 35 millions de francs CFA (plus de 580.000 DH). La fixation de ces prix tient compte de plusieurs paramètres. Addoha a recours pour la construction de ses logements à des sociétés françaises et turques qui emploient de la main d’œuvre locale, cela coûte plus qu’au Maroc. Le promoteur se rattrape sur le foncier qui compte tenu d’une convention signée avec l’Etat Ivoirien est obtenu à un prix préférentiel ainsi que sur les économies d’échelle qu’il réalise grâce à sa centrale d’achat pour l’acquisition des matériaux pour la construction. Justement, Anas Sefrioui a sécurisé une partie des approvisionnements en ciment à travers sa cimenterie à Abidjan appartenant au groupe Cimat dont les rênes ont été confiées à son fils Malik. Dans ces conditions, les affaires semblent bien marcher sur place puisque Anas Berrada assure qu’aussi bien le rythme de livraison que la commercialisation avancent convenablement. «Nous sommes actuellement en train de livrer 300 unités de notre projet Lagoona City et nous comptons en livrer 1.000 autres en cours d’année», soutient-il. Et pour cause, le rythme de commercialisation est assez soutenu. «Nous vendons quelque 100 appartements par mois», se réjouit le DG. A vrai dire, les besoins en logement des ivoiriens sont tout simplement énormes. A elle seule, Abidjan compte plus de 6 millions d’habitants. Face à cette importante demande et pour compléter son offre, Addoha s’est donc décidé de se lancer dans le segment de l’immobilier de luxe en introduisant sa marque Prestigia. En effet, le groupe va construire le projet haut standing Bellevue Resort. Le programme immobilier a été dévoilé en grande pompe lors d’une soirée animée par l’humoriste maroco-ivoirien, Kevin Wallas qui a connu la présence d’importantes personnalités de Côte d’Ivoire et surtout du célèbre chanteur de Reggae, Alpha Blondy. Il s’agit d’un projet de 800 appartements dont les superficies varient de 100 à 150 m² proposés à partir de 90 millions de francs CFA (1,5 million de DH). Etendu sur une superficie de 4 ha, le programme comprendra plusieurs espaces verts, un club house avec plusieurs restaurants, des piscines, des terrains de tennis, une salle de sport, un ponton, une promenade… Il est situé en face de la lagune d’Abidjan à 10 minutes du quartier d’affaires Plateaux. «Addoha relève ainsi l’objectif ambitieux de réaliser pas moins de 16.000 unités à Abidjan dont 2.500 sont actuellement en cours de réalisation et/ou de livraison», se félicite Berrada. 

    1 milliard de DH de CA déjà sécurisé

    Avec ces 5 projets en Côte d’Ivoire, Addoha a déjà réussi à sécuriser un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard de DH. Plus qu’un relais de croissance, les activités en Afrique (Côte d’Ivoire, Sénégal et Guinée) devraient représenter au cours des 3 prochaines années quasiment le tiers du chiffre d’affaires du groupe (30% d’ici 2022). 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc