×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossier Spécial

    Huile d’olive extra-vierge Surchauffe sur les rayons

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5496 Le 16/04/2019 | Partager
    Les producteurs engagent la bataille de la visibilité
    La valeur nutritive et les bienfaits sur la santé mis en avant
    La compétition exerce une pression à la baisse des prix

    Le secteur de l’huile d’olive extra-vierge est en pleine ébullition. En témoigne la rude compétition au trophée premium «Volubilis extra-vierge Maroc». Organisé à l’initiative de l’Agropole Olivier ENA-Meknès, l’événement en est à sa 11e édition. Au total, 35 marques ont concouru pour le titre de la meilleure «huile d’olive extra-vierge conditionnée du Maroc». Pour Giovanni Martellini, expert en dégustation (Italie), président du jury, «le Maroc peut être fier de sa production oléicole». Les industriels ont réalisé de gros progrès dans la qualité et la personnalisation du produit. La compétition visible que se livrent les marques d’huile extra-vierge dans la grande et moyenne distribution est un indice du repositionnement sur le marché intérieur. Malgré des prix relativement élevés, les classes moyennes urbaines (pas au sens des critères du HCP) se ruent sur l’huile d’olive extra-vierge pour ses vertus sanitaires.

                                                                       

    • Se différencier par l’origine

    C’était en janvier dernier. La marque «Noor Fès» communiquait par son origine dans une grosse campagne de promotion. Pour la première fois le consommateur découvrait une huile d’olive vierge-extra, disponible sur commande en ligne. Son producteur a mis en avant un domaine situé dans la région de Fès. La ferme jouit d’un microclimat exceptionnel et dotée d’un système d’irrigation et de fertilisation moderne. Le producteur a également misé sur l’esthétique grâce à un packaging intelligent, «qui permet une conservation optimale». Côté tarif, le prix de Noor Fès varie entre 350 DH pour la box de 3 litres et 1.600 pour celle de 20 litres.

    huile-dolive-extra-vierge-096.jpg

                                                                       

    • Etalages du haut de gamme…

    Ailleurs, dans les grandes et moyennes surfaces, une dizaine de marques font leur entrée. Dans les rayons de Marjane, le litre d’huile extra-vierge va de 68,5 à 500 DH. Jamais il n’y a eu autant de marques qui se disputent les faveurs du consommateur: Olio Méga, Volubilia, Les Domaines, Atlas Olive extra, Al Horra, Mabrouka, etc. En plus de la mention «100% extra-vierge» pour rassurer le client, certaines ajoutent le label bio. Le produit est décliné dans des bouteilles de 25, 50, 75 et 100 cl. Sur le packaging, les producteurs insistent sur les valeurs nutritionnelles et les bienfaits sanitaires de l’huile extra (antioxydant, hydroxytyrosol, oléocanthal…).
    Pour le consommateur lamda, difficile de s’y retrouver. Chez les plus avertis, la tendance c’est d’aller directement vers l’huile premium extra-vierge. A ce titre, les chaînes de la grande distribution poussent les producteurs à proposer une huile où le degré d’acidité s’approche de 0°. La plupart des marques affichent 0,8°, la moyenne étant à 0,5°.

    huile-dolive-extra-vierge-2-096.jpg

                                                                       

    • Une capacité de trituration de 1,2 million de tonnes

    Grâce à la restructuration et modernisation du secteur oléicole national amorcée dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), la capacité de trituration des unités modernes et semi-modernes est d’environ 1.223.000 tonnes. Etant donné que les Marocains ne sont pas de grands consommateurs d’huile d’olive (2 l/an), les producteurs ciblent de plus en plus le marché international. Ici, l’huile d’olive extra-vierge est commercialisée entre 3,5 et 4 euros le litre. «Au Maroc, elle est vendue à plus de 50 DH/litre. Donc, le marché local est beaucoup plus intéressant», souligne Rachid Benali, président de l’Interprolive. Et d’ajouter: «Les grands exportateurs qui maintiennent le cap sont Siof et les Huileries de Meknès qui se positionnent sur l’huile de grignon. Lesieur-Cristal et Aïcha exportent pour leur part l’huile extra-vierge».
    Rappelons enfin que le Plan Maroc Vert s’est fixé comme objectif d’atteindre une production d’olives moyenne de 2,5 millions de tonnes et 120.000 t en huile d’olive à l’export en 2020.

                                                                       

    • Espagne, Angleterre… des marchés prometteurs

    Si le marché intérieur explose, l’exportation d’huile d’olive enregistre une forte croissance. Avec des volumes de 15.000 t, 40.000 t et 23.575 t vendus à l’étranger, respectivement en 2012, 2014 et 2015, le Maroc est classé cinquième producteur mondial d’huile d’olive, derrière l’Espagne, la Tunisie, l’Italie et la Grèce. La production locale est liquidée, en majeure partie, au niveau des marchés espagnol, italien, américain et britannique. Pour ce dernier, Morocco Gold est la première marque huile d’olive extra-vierge marocaine à s’exporter au Royaume-Uni. Cette huile de qualité supérieure possède un fruité vert subtil mais distinctif qui provient de l’olive Picholine. L’huile a une saveur fraîche et vibrante avec un soupçon d’herbes, une finition propre et légère, et la sensation poivrée distinctive de l’huile d’olive extra-vierge de qualité. Et c’est justement pour cette raison que l’extra-vierge est très recherchée à l’export.

    Y.S.A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc