×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Opération culture: Fès se dote de deux musées

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5496 Le 16/04/2019 | Partager
    L'un pour l’art islamique au Palais Batha et l’autre à la mémoire juive au Mellah
    Ils seront gérés par la Fondation nationale des musées
    Objectif, permettre aux Marocains de se réapproprier leur histoire
    fes_musees_096.jpg

    Riche de ses 11 medersas, ses 43 écoles coraniques, ses 83 mausolées et zaouïas et ses 176 mosquées, dont l’Université Al-Qaraouiyine, Fès se dotera incessamment de deux musées. Un musée de la culture arabo-musulmane au palais Batha ainsi qu’un musée de la culture judaïque au Mellah (Ph YSA)

    L’Avenir de Fès sera touristique, académique et patrimoniale. De nouvelles ambitions sont tracées pour la capitale spirituelle constituant une relance effective du tourisme d’un patrimoine renouvelé grâce à l’impulsion royale.

    «L’ensemble des acteurs du secteur touristique et des composantes de la société sont appelés à investir pour que le patrimoine immense de Fès puisse aider à faire décoller cette ville millénaire et faire en sorte que ce passé contribue à construire le futur des nouvelles générations», estime Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Transport Aérien.

    Pour y parvenir, plusieurs chantiers sont menés en matière d’attraction touristique, notamment celui de la restauration de 27 monuments historiques, achevé en 2016, et celui bâti menaçant ruine 2013-2018. Un autre programme complémentaire pour la valorisation de ce patrimoine d’une enveloppe budgétaire de 583 millions de DH, est en cours de réalisation. Prioritaire dans cette opération, la création de deux nouveaux musées. L'un sera dédié à l’art islamique et l’autre à la mémoire juive.

    Ces deux édifices qui seront livrés en 2021, seront gérés par la Fondation nationale des musées (FNM). Ainsi, le «musée de l’art de l’Islam» sera installé au Palais Batha, ancienne résidence estivale royale construite à la fin du XIXe siècle à l’initiative du sultan Moulay Hassan Ier.

    «Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie élaborée par la FNM pour la rénovation des musées au Maroc. Ceci, afin de pouvoir les rendre à la fois accessibles et ouverts», explique à L’Economiste Qotbi. «Conformément aux instructions de SM le Roi, nous sommes en train d’enclencher une véritable «révolution» culturelle dans le domaine muséal», poursuit-il.

    L’objectif est de donner aux Marocains la possibilité d’aller dans les musées, connaître leur histoire et leur patrimoine. Ainsi, la rénovation du musée d’Al Batha est en elle-même un «événement extraordinaire». «C’est une forme d’éducation vis-à-vis des Marocains en leur montrant ce qu’ils ont comme richesses nationale, patrimoniale et historique». Dans cette optique, le président de la FNM encourage la création d’un musée de la mémoire juive marocaine à Fès.

    Ce dernier sera établi dans une ancienne école située à proximité du Mellah et du cimetière juif de Fès. Il est mené en coordination avec la communauté juive.

    fes-musees-096.jpg

    «Faire en ce moment un musée à la mémoire judaïque marocaine, n’est pas anodin. Il est important d’envoyer des messages au monde et montrer que le Maroc est fier de cette composante de son histoire. Imaginez ce message adressé à partir de la ville de Fès comme symbole, à la fois grâce à un musée arabo-musulman et un musée de la mémoire du judaïsme marocain», estime Qotbi.

    En matière de financement, la création du «musée de la culture juive» bénéficiera d’un appui dans le cadre du programme complémentaire pour la valorisation de la médina. Lancé par le Souverain, le 14 mai 2018, ce programme de 583 millions de DH réserve 109,5 millions de DH aux monuments historiques et lieux emblématiques. Et le musée judaïque en fait partie.

    Concrètement, le projet consiste en la démolition des structures existantes (un petit musée et une ancienne école) et la reconstruction de 3 niveaux sur une superficie de 430 m2. Sis au quartier Mellah, ce projet nécessitera un budget prévisionnel de 10 millions de DH et 18 mois de travaux intenses.

    Signalons qu’une vaste opération de restauration est menée actuellement aux quartiers Mellah et Fès-Jdid. Ruelles, mosquées et souks sont mis à neuf dans le cadre du programme de valorisation de la médina (2018-2023).

    A cela s’ajoutent l’aménagement de huit parkings autour de la médina de Fès d’une capacité de 3.600 places, la réfection de la voirie, l’amélioration du paysage urbain, l’adressage de la médina et la mise en place d’un dispositif d’information touristique.

    L’ambition étant de rendre à Fès son lustre d’antan. Ville impériale par excellence, classée patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, la médina de 12 siècles met à profit son patrimoine ancestral, ses monuments historiques, ses borjs et ses murailles pour restituer son image de marque.

    Capacité hôtelière

    La région Fès-Meknès dispose d’une capacité litière de 19.401 répartie sur 378 établissements sis dans 9 provinces. Les arrivées touristiques de la région se chiffrent à 632.640. Elles se sont redressées de 20 % en 2018. Grâce au renouveau de la médina, la ville de Fès continue de drainer un grand nombre de touristes dans la région. On note dans ce sens l’arrivée de 422.786 touristes en 2018 (+23 %). Meknès arrive en deuxième position avec un flux de 116.464 touristes, en amélioration de 13%. Rien que pour cette semaine, tous les hôtels des villes de Fès, Meknès et Ifrane sont surbookés grâce au séjour royal, le Salon de l’agriculture (SIAM) et le congrès des avocats.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc