×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Résultats annuels: Le pari de Disway sur le cloud

    Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:5488 Le 04/04/2019 | Partager
    Le partenariat avec Microsoft ouvre de belles perspectives
    La filiale tunisienne a fait l’objet d’un gros assainissement
    disway_5488.jpg
    Source: Disway
    Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 1,682 milliard de DH, marque une petite progression de 1% porté pour l’essentiel par l’activité au Maroc qui croît de 14%  (155,9 millions de DH). Une situation qui contraste avec la situation de la filiale tunisienne dont le chiffre d’affaires a reculé de 61,9 millions de DH

    Le marché IT a été relativement contrasté au Maroc, constate d’emblée Hakim Belmaachi, président du directoire de Disway en commentant les résultats de l’exercice 2018. Les ventes des PC (hors réseaux informels) ont progressé de 23% (voir infographie). La croissance est quasiment identique sur les deux segments du marché, les PC de bureau et les ordinateurs portables. Au total, il s’est écoulé 258.000 unités en 2018 dont 142.000 ordinateurs portables et 116.000 ordinateurs de bureau. Le management de Disway assure que la part de marché de la société s’est améliorée de 4 à 5 points. La société revendique la moitié du marché des produits informatiques au Maroc. Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 1,682 milliard de DH, marque une petite progression de 1% porté pour l’essentiel par l’activité au Maroc qui croît de 14%  (155,9 millions de DH). Une situation qui contraste avec la situation de la filiale tunisienne dont le chiffre d’affaires a reculé de 61,9 millions de DH sous le double effet de la contraction du marché et de la dévaluation du dinar. Même tendance pour Disway Afrique de l’Ouest et Algérie dont le chiffre d’affaires décroche de 67,8 millions de DH.
    Le résultat d’exploitation consolidé à 91 millions de DH, s’est contracté de 16%. Le résultat net part du groupe a été divisé par deux, à 30 millions de DH, largement impacté par des éléments non récurrents.
    La grande tendance aujourd’hui et qui devrait se poursuivre dans les prochaines années, c’est la réorientation de l’investissement des entreprises. Celles-ci investissent davantage dans l’infrastructure data et les services cloud et moins dans le renouvellement du parc des machines. Aujourd’hui, une importante partie des licences écoulées par Disway s’effectue à travers le cloud. Cette évolution ne va pas sans redistribuer les cartes au sein des organisations. Le réflexe «self services» que procure le recours au cloud rétrécit les pouvoirs de certains responsables informatiques, voire des DSI.
    Sur le marché tunisien où Disway opère à travers une filiale, les ventes d’ordinateurs ont décroché en 2018: 178.000 unités contre 221.000 l’année précédente avec une chute du marché des PC de bureau de 24%. En réalité, tempère le président du

    ordinateurs_disway_5488.jpg
    Les ventes des PC (hors réseaux informels) ont progressé de 23%. La croissance est quasiment identique sur les deux segments du marché, les PC de bureau et les ordinateurs portables

    directoire de Disway, «il s’agit d’une correction technique car 2017 avait été marquée par une commande exceptionnelle de 10.000 machines par le ministère de l’Intérieur». C’est un élément non récurrent qui a forcément impacté le tableau général de l’exercice 2018 et qui explique la baisse du chiffre d’affaires enregistré par la filiale du groupe en Tunisie. Disway a fait le «nettoyage» de sa filiale tunisienne dont il détient 75% après que des audits aient révélé des malversations de la part du management. Tout le staff a quasiment été remplacé en plus de l’assainissement des comptes clients. Cette opération a fait l’objet d’une provision de 17 millions de DH et a pesé sur le résultat de l’exercice. Pour nettoyer le haut du bilan de cette société, une augmentation de capital sera effectuée par conversion de comptes-courants associés et des obligations. Ne restent que les autorisations des autorités de régulation, assure le management du groupe Disway.
    Le lancement d’une plateforme au cours du dernier trimestre 2018 permet aux clients de commander des services cloud. Depuis 2017, Disway est provider des solutions Cloud de Microsoft. Le géant de Seattle tient le lead sur le marché mondial des services cloud en captant 25 milliards de dollars des 80 milliards du chiffre d’affaires.   Si la distribution du matériel informatique reste le cœur de l’activité de Disway, le portefeuille de la société comprend des services de logistique et la photovoltaïque. Ces deux activités sont logées dans des entités juridiques indépendantes, filiales du groupe. Dans les deux cas, ces activités sont en forte croissance. Les travaux d’extension de la plateforme logistique située près de l’aéroport Mohammed V à Casablanca vont démarrer dans quelques semaines pour augmenter sa capacité de 5.000 mètres carrés afin de répondre au développement de la demande. L’investissement consenti est de 35 millions de DH.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc