×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Le printemps de Jerada

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5480 Le 25/03/2019 | Partager
    Lancement de la 1re unité industrielle de la province
    Réalisation d’une zone d’activités économiques
    900 millions de DH pour le plan de développement de la ville
    jerada-080.jpg

    Le recrutement des ouvrières s’est fait selon les critères de besoins sociaux: femmes en situation de précarité, divorcées ou mères célibataires (Ph. AK)

    Après le marasme et les manifestations sur fond de contestations sociales et économiques, les bonnes nouvelles arrivent et avec elles de l’emploi pour la population de Jerada. La première unité industrielle de la ville est opérationnelle depuis quelques semaines. Un début prometteur pour le secteur industriel car 1.140 ouvrières sont déjà engagées dans le décorticage des crevettes avec possibilité d’atteindre 1.500 d’ici peu et 3.000 ouvrières à terme.

    Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, une 2e activité pour la fabrication de croquettes à base de poissons, destinées aux marchés méditerranéen et européen, sera lancée dans deux mois. Sa capacité productive est de 360.000 pièces/jour.

    Et ce n’est pas fini, les promoteurs de ces projets ont d'autres dans leur escarcelle, et comptent lancer une unité de recyclage à visée écologique. «Les carapaces des crevettes sont riches en magnésium et calcium pour la consommation, fertilisation agricole, fabrication de produits cosmétiques et aliments d’aquarium, ce qui justifie la nécessité d’ouvrir une unité de recyclage», explique Hasna Cherraqi, experte responsable de formation et de certification en qualité et sécurité des aliments.

    L’inauguration d’Aliba Sea Food and Processing, spécialisée dans le décorticage des crevettes, est le fruit d’un engagement multipartite: autorités locales, Conseil régional de l’Oriental, l’INDH et les actionnaires du projet. Au total, 20 millions de DH ont été débloqués pour l’acquisition du terrain et la réalisation de l’unité. Sur cet investissement global, les contributions du Conseil régional de l’Oriental et de l'INDH s'établissent respectivement à 5 et 2,5 millions de DH.

    Cette unité est installée dans une toute nouvelle plateforme: une zone d’activités économiques dont la réalisation a nécessité 27 millions de DH. Elle est équipée des infrastructures requises à l'implantation d'usines ou tout autre projet productif qui génère de l'emploi et absorbe le trop plein de chômage sévissant dans la province.

    jerada_080.jpg

    Le recasement des marchands ambulants dans les deux marchés inaugurés a nécessité 12,9 millions de DH pour la construction et l’équipement (Ph. AK)

    Résultant d’un partenariat entre les ministères de l’Intérieur et de l’Industrie, le Conseil de la région, cette première zone industrielle de la province de Jerada (42 lots de terrain) s’inscrit dans le cadre du plan de développement de la province de Jerada (2018-2020).

    Un plan qui nécessite 900 millions de DH pour la réalisation de projets visant l'agriculture, l'industrie, la promotion des investissements et de l'économie solidaire (7 projets d'un coût de 655 millions de DH), le renforcement des équipements sociaux de proximité (une dizaine de projets d'un coût de 70 millions de DH) et la réhabilitation urbaine et environnementale pour 175 millions de DH. La mise en forme de ce plan est le fruit d’un travail piloté par le wali de la région de l’Oriental, le gouverneur de la province de Jerada et le directeur du CRI de l’Oriental.

    Des nouveautés aussi en matière d'infrastructures économiques et sociales. Deux autres projets ont récemment vu le jour. Il s’agit d'un souk permanent de proximité pour recaser 200 marchands ambulants de Jerada d’un coût global de 6,5 millions de DH (dont une contribution de l’INDH estimée à 4,9 millions de DH). Le second est le marché intégré de Hassi Blal (7,5 millions de DH) réalisé dans le cadre d’un partenariat dédié à la politique de la ville.

    Le CRI apporte aussi son lot de contribution aux efforts de développement de Jerada. Mohammed Sabri, son directeur, a lancé un éclairage sur le nouveau fonds d’appui aux porteurs de projets. Il est doté d’un budget de 150 millions de DH pour accompagner les porteurs de projets et promouvoir l’employabilité et le développement de l’entrepreneuriat, l’auto-entrepreneuriat et des TPME dans la province de Jerada.

    Une unité aux normes internationales

    Aliba Sea Food and Processing, qui est en cours de certification, travaille avec les standards internationaux selon le référentiel de qualité et sécurité des aliments (international Featured Standars) et le système de traçabilité des produits de mer Marine Stewardship Council (un label de pêche durable). L’unité est spécialisée dans le décorticage des crevettes importées d’Europe en mode d'admission temporaire. La superficie globale de l’unité est de 3.600 m2 avec une capacité de production de 12 tonnes par jour. En plus du matériel indispensable pour le décorticage des crevettes, l’unité est équipée de cinq frigos d’une capacité de stockage de 30 tonnes chacun.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc