×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Tramway: Casa-Transports tente de soigner le bug des correspondances

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5475 Le 18/03/2019 | Partager
    Des améliorations aux stations Anoual/Abdelmoumen en cours
    Renfort pour améliorer les fréquences
    Les 25 rames de la ligne 2 seront opérationnelles fin avril
    casa-tram-075.jpg

    Il a fallu l’intervention de la police plusieurs fois pour disperser les usagers en colère qui occupaient les  stations de correspondance Anoual/Abdelmoumen (Ph. L’Economiste )

    Rames supplémentaires, accès simplifiés, circuits balisés pour les voyageurs… Casa-Transports et RATP Dev multiplient les actions afin de régler les problèmes de correspondances.

    En effet, depuis son lancement en janvier dernier, la 2e ligne de tramway fait l’objet de critiques virulentes de la part des usagers: problèmes de correspondances, fréquences plus longues, retards… (cf. édition du 13 février 2019). En plus des pertes de temps occasionnées par les déplacements d’une station à l’autre, les fréquences de tram ne semblent pas synchronisées pour optimiser les délais d’attente, soulignent des usagers.

    «Nous sommes en train d’étudier des pistes d’amélioration de service dans le cadre de l’amélioration continue», explique une source auprès de Casa-Transports, SDL en charge de la mobilité à Casablanca.

    La stabilisation de la fréquence à 6 minutes est prévue à partir de fin avril prochain. D’ici là, plusieurs rames supplémentaires seront injectées dans le réseau. Il s’agit des dernières livraisons d’Alstom. Actuellement, 18 rames sont réceptionnées, testées, rodées et mises en circulation. 6 sont en cours de rodage, 1 rame est en attente de livraison, est-il expliqué.

    Il s’agit de rames doubles (chaque tram est composé de 2 rames), soit un total de 50 rames qui seront mises en circulation en avril prochain. Ce qui devrait se traduire par une fluidification du trafic et moins de passagers entassés en heures de pointe.

    L’amélioration de la qualité du service est également tributaire de la mise en service du centre de remisage des Facultés, qui a pour fonction d’optimiser la circulation des rames à partir des différents terminus.

    Parmi les mesures prises sur la station Anoual/Abdelmoumen, qui pose le plus problème : la suppression des tripodes des portillons (tourniquet), en plus de la mise en place d’un accès supplémentaire pour simplifier les entrées et sorties des stations.

    De même, une barrière de sécurité le long du circuit entre les stations de correspondance est installée afin de canaliser le flux et assurer la sécurité des voyageurs. Sans compter le renforcement de la signalisation et de l’information aux voyageurs dans les points de correspondance.

    A signaler que la ligne 2 qui relie Aïn Diab à Sidi Bernoussi en passant par Anoual, 2 Mars, Al Fida, Derb Sultan, Hay Adil, Aïn Sebâa, … transporte aujourd’hui plus de 39.000 voyageurs par jour. A terme, 160.000 voyageurs transiteront par cette ligne (à la mise en service du réseau complet des lignes tram/BHNS en 2022).

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc