Entreprises

Une dimension régionale pour Casa Patrimoine

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5470 Le 11/03/2019 | Partager
Valorisation du capital immatériel, musée de la mer, subvention de projets culturels…
Un budget de 140 millions de DH accordé par la région d’ici 2021
casa_patrimoine_070.jpg

L’ancienne Mahkama du Pacha au quartier des Habous fait partie du patrimoine incontournable de Casablanca. Elle fait office aujourd’hui de siège de la région Casa-Settat (Ph. L’Economiste)

Casa Patrimoine se voit confier de nouvelles missions au-delà du territoire de la ville de Casablanca. En vertu d’une convention avec la région Casa-Settat, la SDL s’engage à piloter plusieurs projets, pour un investissement global de 140 millions de DH. Au total, 6 projets seront pris en charge par Casa Patrimoine à l’horizon 2021. 

Le premier est relatif à l’aménagement du musée de la mer. Un projet qui devrait mobiliser une enveloppe de 40 millions de DH. La SDL devrait assurer le suivi des études, l’organisation d’ateliers de concertation et l’aménagement du musée à l’horizon 2021.

Le recensement et la valorisation du patrimoine immatériel de la région est une autre mission dévolue à Casa Patrimoine. Il s’agit de lancer, en concertation avec le ministère de la Culture, une opération de recensement et d’inventaire du patrimoine immatériel, avec une classification des différents us et coutumes de la région, sans oublier les activités artistiques et folkloriques (comme la Aïta), les arts culinaires … Une opération qui devrait se couronner par l’élaboration d’un programme complémentaire de valorisation et de sauvegarde de ce patrimoine culturel.

L’objectif étant également d’identifier les traditions caractéristiques et le patrimoine culturel régional, susceptibles d’être inscrits sur la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco. Coût global de l’opération: 5 millions de DH.

La troisième mission consiste à établir un programme régional de subventions des projets culturels et artistiques. Celui-ci sera doté de 20 millions de DH chaque année.

Quant au 4e volet, il concerne la valorisation et la promotion du patrimoine culturel de la région pour un montant global de 25 millions de DH. Casa Patrimoine devrait aussi piloter une étude sur les industries culturelles et créatives de la région (4 millions de DH). Finalement, 3 millions de DH seront consacrés annuellement à la contribution  de la région pour l’organisation du Forum africain des industries culturelles.

Lancée en 2014, dans la foulée du plan de développement du Grand Casablanca, Casa Patrimoine avait comme mission principale la sauvegarde du patrimoine de la ville à travers une série d’actions. Elle devait notamment superviser les opérations de réhabilitation et rénovation du vélodrome, du marché central, de la coupole Zevaco (appelée communément Kora ardia), la villa Karl Fick ou encore la cathédrale Sacré Cœur, mais aucun de ces chantiers n’a abouti. Quatre années plus tard et en l’absence de résultats probants, ces projets ont été confiés à une autre SDL, Casa Aménagement.

Aujourd’hui, la SDL, chapeautée par Taoufik Naciri, ex-secrétaire général de la wilaya de Casa-Settat, prend un nouveau départ, tout en élargissant son champ d’action et ses prérogatives à l’échelle régionale.

Aziza EL AFFAS

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc