Entreprises

InwiDays prennent une envergure africaine

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5449 Le 08/02/2019 | Partager
4 pays invités: Côte d’Ivoire, Bénin, Cameroun et Niger

Finie l’époque des hackathons où les participants devaient travailler en groupe pendant 24 ou 48 heures autour d’une idée ou un concept. Depuis trois ans, Inwi a fait évoluer sa stratégie d’accompagnement de l’entrepreneuriat. L’opérateur télécom procède à des appels à projets ciblant des startups plus matures, pour augmenter les chances d’aboutir sur des produits plus concrets.

C’est à ce titre que l’opérateur regroupe à Casablanca 8 startups finalistes pour les InwiDays, qui prennent pour la première fois une dimension africaine avec des startups originaires de la Côte d’Ivoire, Bénin, Cameroun et le Niger, sur 16 sélectionnées aux phases préliminaires parmi 150 candidatures de plus de 16 pays.

La thématique retenue pour cette édition est la «Civitech». «L’objectif est de mettre en lumière le rôle de la technologie dans le développement de l’engagement citoyen au Maroc et sur le continent. Mais aussi créer une dynamique autour de l’entrepreneuriat digital. In fine, récompenser les projets innovants», souligne Kenza Bouziri, directrice corporate et RSE chez Inwi.

L’organisation de l’évènement rentre dans le cadre de la stratégie entrepreneuriale de l’opérateur télécom, qui fédère autour de lui un écosystème de partenaires lesquels accompagnent les startups dans leur phase de lancement. Pour ce rendez-vous, Impact Lab-Africa a été retenu pour l’accompagnement des projets.

Le rendez-vous se fixe pour objectif de réunir les talents africains de l’innovation digitale, leur permettre de découvrir les tendances mondiales et de sortir avec des projets réalisables à court et moyen terme et un modèle économique viable.

A titre d’exemple concert, Tarik Fadli, président d’Algo consulting qui nourrit le rêve «d’un Maroc sociétalement responsable et technologiquement avancé», a présenté Wraqi, une plateforme orientée Civitech visant à faciliter la légalisation de documents administratifs au profit des usagers. L’entrepreneur est, par ailleurs, porteur de plusieurs projets dont Taalim.ma, un portail permettant aux bacheliers de découvrir les résultats du baccalauréat directement sur leur boîte email.

M.Ko.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    courrier@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc