×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Créances en souffrance: Les banques relèvent le niveau d'alerte

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5448 Le 07/02/2019 | Partager
    Elles anticipent une accélération des impayés en 2019
    Le stock culmine à 65 milliards de DH
    La construction métallique donne des migraines aux banquiers
    imayes_banques_1_048.jpg

    Les secteurs qui sont frappés de plein fouet par les affres de la conjoncture sont aussi ceux où s'accumulent les impayés. Outre l'immobilier qui peine à sortir de la crise, de très fortes inquiétudes se focalisent sur la construction métallique. Les impayés des entreprises non financières privées ont augmenté de 2,5% à 39 milliards de DH. Rapportés à l'encours des crédits, ils représentent 11,4%

    La morosité de la conjoncture n'affecte pas seulement la demande de crédit, elle constitue aussi une menace pour les anciens prêts. Les créances en souffrance ont augmenté de 2,5% en 2018 à 65 milliards de DH, soit un taux d'impayés de 7,5%. Sur les six dernières années, le stock s'est rallongé de 29 milliards de DH.

    Après une année de pause (-0,2% en 2017), les impayés des entreprises non financières ont gonflé de 2,5% à 39 milliards de DH. Rapportés à l'encours des crédits à cette clientèle, ils représentent 11,4%. Le comité de coordination et de surveillance des risques systémiques a de nouveau interpellé les banques sur le poids des mauvaises créances dans les bilans lors de sa dernière réunion (juillet 2018).

    Le ralentissement de l'activité et la dégradation des conditions de paiement ne facilitent pas le nettoyage des bilans. Les banquiers ne sont guère optimistes à court terme. La lenteur de la reprise dans de nombreux secteurs continue de menacer la viabilité de plusieurs entreprises. 7.944 sociétés ont fait défaut en 2018 et le nombre d'entreprises au bord de l'asphyxie est tout aussi significatif. Des banquiers anticipent une accélération des impayés en 2019.

    creances_en_souffrance_048.jpg

    Sur les six dernières années, le stock des créances en souffrance s'est rallongé de 29 milliards de DH à 65 milliards de DH, soit un taux d'impayés de 7,5%. Le ralentissement de l'activité économique complique le toilettage des bilans

    Parmi les secteurs qui cristallisent l'attention, l'immobilier y tient toujours une place importante. Les annonces de certaines majors ces derniers mois ne sont pas rassurantes quant à la santé du secteur. Leurs difficultés contaminent l'ensemble de l'écosystème.

    Avec le commerce et le BTP, l'immobilier compose le podium des secteurs les plus touchés par les défaillances d'entreprises. De gros risques menacent aussi dans l'industrie. Les feux de détresse sont désormais allumés dans la construction métallique et la sidérurgie. Le marché grouille de rumeurs sur l'incapacité  de gros opérateurs de ces secteurs à assurer les échéances de fin de mois, salaires compris. La plupart de leurs fournisseurs ne sont plus payés depuis des mois.

    Les banques redoutent ouvertement le dépôt de bilan, voire la faillite de grandes entreprises. La perfusion financière et la mise sous tutelle n'ont pas redressé la situation. Le secteur bancaire a démontré sa capacité à absorber de gros choc comme la faillite de la Samir. Mais, les établissements demeurent vulnérables à la multiplication des incidents de leurs plus grands clients. En outre, les mauvaises créances sont de nature à freiner le financement de l'économie.

    F.Fa

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc