Entreprises

Tourisme digital: Marrakech aux premiers rangs

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5446 Le 05/02/2019 | Partager
Ses professionnels veulent aller vite pour rattraper le retard
Objectif: réussir la transformation et réinventer la relation client
tourisme-digital-046.jpg

Il n’est en effet plus possible pour les professionnels du tourisme au Maroc d’envisager une politique commerciale efficiente sans une stratégie de communication digitale (Ph. DI)

Le  monde change et le tourisme aussi. En effet, il n’est plus possible, pour les professionnels du tourisme au Maroc, d’envisager une politique commerciale efficiente sans une stratégie de communication digitale, explique Taoufik Madih, président de l’Association régionale des agences de voyages de Marrakech/Safi (ARAVMS).

Et c’est pour faire un état des lieux et disséquer toutes les problématiques liées à la transformation digitale dans le secteur du tourisme que l’ARAVMS organise, le 13 février, le Marrakech Digital Day (MDD)  pour sa première édition. Un parterre d’experts dont le président de la fondation Maroc Numérique,  Abderrahim Hansali, Taoufik Aboudia, l’un des acteurs clés de la scène digitale régionale.

«En plus des conférences, des workshops sont organisés pour rencontrer des professionnels et passer ainsi de la théorie à la pratique. L’objectif majeur étant de donner des pistes de réponses et solutions aux problématiques des sociétés concernées», indique Fouad Hosni, vice-président et responsable de la commission marketing et communication de l’Aravms.

Pour cette première édition du MDD, des formations qui permettront de se familiariser avec les techniques pour développer une stratégie web 2.0, commercialiser en ligne, gérer sa e-réputation… Il est aussi prévu des tables rondes autour de thématiques liées à la numérisation, et la rencontre d’experts et de professionnels leaders d’opinion ainsi qu’une conférence avec un grand témoin, un professionnel du tourisme.

Il faut dire que dans le domaine digital, la destination Maroc est très en retard alors que certaines professions ont subi de plein fouet la révolution des ventes en ligne et ont vu leurs business se réduire comme une peau de chagrin. A Marrakech, les premiers à avoir tiré la sonnette d’alarme et réagi avec une transformation digitale sont les voyagistes et leur association. Et pour cause, ce sont aussi les premiers à avoir été confrontés aux géants de la vente en ligne, tels que les sites Internet de ventes de voyages (booking.com, expedia.com).

Et sous l’influence des nouvelles attentes des consommateurs et des progrès technologiques, le secteur du tourisme va continuer à se transformer et a besoin de technologie mais aussi de spécialistes pour la digitalisation des entreprises, les applications du big data pour une meilleure connaissance des clients, intelligence artificielle et assistance virtuelle.

«Bien encadrée, cette révolution nous permettra de faire gagner des points à la destination et de créer de nouveaux emplois», insiste Madih.  Du côté des institutionnels, il a fallu attendre 2019 pour que l’ONMT se penche sérieusement sur le digital. A noter que la Confédération nationale de tourisme a aussi inscrit ce volet au cœur de sa stratégie, souligne Fouzi Zemrani, vice-président de la CNT.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    courrier@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc