×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Lydec réitère son engagement RSE

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5423 Le 02/01/2019 | Partager
    Environnement, soutien préscolaire, social… Près de sept nouvelles conventions signées par sa fondation
    Opération plages propres, coaching des jeunes, formation des femmes défavorisées… Les actions stratégiques du groupe
    lydec-rse-023.jpg

    La fondation Lydec vient de signer de nouvelles conventions pour poursuivre son engagement RSE. Un total de sept partenariats prévoyant notamment la formation de femmes issues de milieux défavorisés à des métiers manuels ainsi que l’accompagnement et le suivi de jeunes élèves talentueux tout au long de leur cursus universitaire
    (Les visages ont été modifiés - Ph. fondation Lydec)

    Contribuer à préserver l’environnement tout en soutenant le préscolaire à Casablanca. C’est dans cette optique que la fondation Lydec vient de lancer un nouveau plan d’action orienté «RSE». Des projets à la fois prometteurs et utiles pour la société répondant aux enjeux actuels du développement durable et qui s’inscrivent dans la droite lignée d’un programme entamé en 2015.

    Près de sept conventions ont ainsi été validées par l’organisation, portant sur la période 2018-2020. Dans le domaine environnemental, tout d’abord, l’organisme vient de signer un solide partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour élargir son programme de sensibilisation des enfants «Plages propres» à d’autres plages, parmi lesquelles «Nahla».

    Des efforts qui concernaient la plage Lalla Meryem depuis 2003 et ont permis de sensibiliser un total de 24.000 jeunes à la cause verte. Autre convention des plus prometteuses, celle conduite avec l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD) Casa-Settat. Un projet ambitieux qui vise à faire de la capitale économique une ville durable et intelligente par le biais d’actions de plaidoyer et de mobilisation d’acteurs rattachés au domaine.

    Côté social, le groupe ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et vient de reconduire son alliance stratégique avec l’association Espace point de départ (ESPOD). Au programme, la poursuite du projet «CoopCreatives» de développement de l’entrepreneuriat féminin.

    Objectif: soutenir les femmes originaires des quartiers défavorisés et faciliter leur insertion sur le marché de l’emploi pour les amener à s’épanouir socialement et professionnellement. Des actions prenant la forme de formations ciblées sur les métiers de la cuisine et de la pâtisserie mais aussi de conférences de sensibilisation qui ont déjà formé près de 161 candidates en l’espace de deux années.

    La fondation compte également donner suite à son opération annuelle «Radaman Attadamoun». Un programme de distribution de denrées alimentaires de première nécessité qui a desservi depuis 2015 un total de 8.615 familles dans le besoin.

    Le soutien préscolaire n’est pas non plus en reste au sein de la fondation. Le groupe a en effet réitéré avec la Fondation marocaine de l’étudiant son programme de tutorat «Imtiaz» destiné à accompagner les jeunes issus des quartiers défavorisés durant leurs années de lycée. La nouveauté? Ces élèves seront également pris en main tout le long de leur parcours universitaire, coachés par un employé de la Lydec désigné pour les orienter et leur prodiguer de précieux conseils au besoin.

    «Nous sommes passés à l'accompagnement des jeunes bénéficiaires du programme Imtiaz pour leur permettre de suivre des études supérieures qui correspondent à leur niveau académique, sans qu’ils ne soient pénalisés par leurs conditions sociales ou économiques. Cela représente un investissement extrêmement important pour l’avenir et pour la jeunesse», confie dans ce sens le président de la FME Hamid Ben Elafdil.

    Un nouveau programme initié pour contribuer à répondre aux besoins de la société en termes de développement durable et écologique. Un moyen également de mettre à profit ses collaborateurs pour soutenir les habitants dans le besoin et améliorer continuellement leur cadre de vie.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc