×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme/Thomas Cook: «Pas d'impact sur les réservations»

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5419 Le 25/12/2018 | Partager
    Pas de perturbations, ni annulations à la veille des fêtes de fin d'année
    Une cellule de crise de l'ONMT mobilisée à Marrakech
    La diplomatie danoise continue à «recommander la destination»

    Au lendemain du drame d'Imlil, hôteliers et opérateurs du tourisme redoutent des annulations massives de réservations et de séjours sur la destination Maroc. D'autant plus que le double meurtre des deux jeunes touristes scandinaves survient la veille des vacances de fin d'année. Une période cruciale qui enregistre des pics de réservations et de visites surtout à Marrakech et Agadir (plus de 60% des arrivées du Maroc).

    Pour l'heure, les premiers feedbacks sont plutôt rassurants. «Pas d'annulations de vols ni de réservations sur Marrakech et régions, l'Oukaïmeden affiche plein avec des touristes scandinaves, anglais, allemands, français...» confie une source proche de l'ONMT sur place. Curieusement, même Imlil (localité où a eu lieu le crime) ne désemplit pas avec des témoignages de ressortissants danois, anglais, américains... Ceci étant, la vigilence reste de mise.

    Jusque-là, il n'y a pas eu d'annulations sur les plateformes de réservations aussi bien pour l'aérien que pour les grands TO mondiaux opérant au Maroc. Par ailleurs, il n'y a pas eu de baisse de fréquentations sur les consultations de la destination via les sites ni sur les réservations pour les mois à venir. Les  toutes premières réactions des TO et instances diplomatiques se veulent rassurantes.

    Pour preuve, le ministère danois des Affaires étrangères et les agences de voyages de ce pays scandinave ont confirmé  qu'ils «continueront à envoyer des touristes danois au Maroc». Et d'ajouter: «Les Danois ne rencontrent aucun problème lors de leurs visites au Maroc». La diplomatie danoise a tenu à préciser que le Maroc n'a pas connu d'attaques depuis 2011 (Argana). Contacté par L'Economiste, le TO anglais Thomas Cook, l'un des plus grands tour-opérateurs,  se montre aussi confiant.

    «Nous suivons toujours de près les recommandations du gouvernement en matière de sécurité, surtout par rapport à l'opportunité de prendre un vol à destination. J'ai consulté les conseils de voyages des gouvernements danois, norvégien et britannique. La tendance reste inchangée. Certes le Maroc est une destination relativement petite pour nous, mais il n'y a pas eu d'impact sur  les réservations...  Cela ne semble pas encore être le cas», tient à préciser Alice Macandrews, directeur Communication du groupe Thomas Cook.

    Pour l'instant, selon des sources proches de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), «il n'y a aucun signe d'inquiétudes et surtout pas de perturbations pour les fêtes de fin d'année». Au lendemain du drame d'Imlil, les équipes de l'ONMT ont constitué une cellule de crise qui se réunit en permanence à Marrakech avec les opérateurs du tourisme, le président de la CNT, le patron du CRT, les autorités locales, le wali, les hôteliers,  les guides... «Une forte mobilisation pour suivre non stop et analyser le développement de la situation aussi bien au niveau des hôtels et des professionnels qu'au niveau des grandes plateformes de réservation pour TO et pour les compagnies aériennes», confie une source de l'ONMT.

    Dès le lendemain du drame, la mobilisation est générale auprès des délégations du tourisme. L'objectif étant le partage de l'information en temps réel, la remontée et l'analyse des premiers feedbacks pour plus de réactivité. «Cette mobilisation intervient non seulement pour suivre les premières réactions du drame d'Imlil mais aussi et surtout anticiper les réservations pour les mois à venir,  janvier et février 2019», confie la même source.

    Selon l'équipe dirigeante de l'ONMT, «nous tenons à saluer la forte mobilisation des autorités et la rapidité des investigations ayant mené au démantèlement des éléments à l'origine du double meurtre». Autre enseignement tiré, la réaction de l'opinion publique marocaine qui s'est fortement mobilisée depuis le drame en condamnant «un acte criminel ignoble».

    Même la diaspora marocaine s'est fortement mobilisée via la diffusion de vidéos et messages sur les réseaux sociaux, à l'attention du peuple danois et des pays scandinaves. Une manière du peuple marocain de témoigner sa solidarité, de présenter ses condoléances et surtout expliquer les valeurs de tolérance, de respect et d'hospitalité qui ont toujours prévalu dans ce pays séculaire.

    Pour rappel, des représentants de la société civile se sont rassemblés, le week-end dernier, dans plusieurs sites et devant l'ambassade du Danemark à Rabat pour observer une minute de silence, déposer des gerbes et rendre un dernier hommage aux deux victimes.

    Quai d'Orsay: Appel à «plus de vigilance»!

    Le Quai d'Orsay appelle les voyageurs  «à plus de vigilance». Le ministère français des Affaires étrangères invite les voyageurs à se montrer particulièrement «vigilants», notamment dans les zones isolées, suite à l’assassinat de deux touristes scandinaves lundi dernier. La diplomatie française a en effet actualisé ses recommandations pour le Maroc sur sa page «Conseils aux voyageurs»: «Il est recommandé de faire preuve de la plus grande vigilance dans les déplacements, notamment dans les zones isolées». Pour les excursions en montagne, il est conseillé de «ne pas partir seul et de contacter un organisme de voyages agréé». Même s'il appelle à «une forte vigilance», le Quai d'Orsay n’a pas fait évoluer la carte pour le Maroc. Les principales zones touristiques, y compris celles où a eu le meurtre des deux jeunes femmes, restent en vigilance normale.

    Amin RBOUB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc