×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Design: Quand l’artisanat se met au vintage

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5401 Le 29/11/2018 | Partager
    Designers et artisans à la Galerie H
    Revisiter les objets anciens pour leur donner du lustre
    design_001.jpg

    En grand amoureux de l’art déco, Mohcyn Bousfiha propose des objets stylisés à la  décoration soignée rappelant la
    «belle époque» (Ph. Galerie H)

    Pour sa 6e exposition, la Galerie H, à Casablanca, donne carte blanche à 3 jeunes designers avec pour seule consigne: revisiter le vintage. Mohcyn Bousfiha, Yassine Hmichane et Mouad Mohsine se sont pliés au jeu, avec brio. Créée à l’initiative du groupe Holmarcom, la galerie s’attache à promouvoir l’artisanat d’art et le design marocain.

    Leur démarche commune vise à tirer les savoir-faire traditionnels vers la modernité et à revivifier mobiliers, matériaux, objets et accessoires, en encourageant les collaborations entre artisans et designers, pour préserver et projeter vers l’avenir la quintessence de notre art de vivre.

    A mi-chemin entre la galerie d’art et le concept store, le lieu donne à voir régulièrement des expositions où artistes designers et artisans créateurs, proposent un nouveau regard, imaginent de nouvelles façons de vivre, de nouveaux usages aux objets du quotidien.

    design_2_001.jpg

    L’œuvre de Mouad Mohsine «Mohammed in the Moon» rappelle cette croyance selon laquelle des milliers de marocains auraient aperçu le sultan Mohammed Ben Youssef, alors en exil, sur la face de la lune (Ph. Galerie H)

    L’exposition, en cours intitulée «Artisanat et Design Vintage» donne à voir un ensemble d’objets et de mobilier, qui revisitent les tendances des décennies passées dans lesquels chacun des trois artistes a imprimé son style et son expression propre et offre un étonnant voyage dans le temps. «À l’occasion de cette exposition, notre ambition est de partager la passion des objets anciens et iconiques qui reflètent un patrimoine culturel riche et un savoir-faire ancestral pointu», a déclaré Mohamed Hassan Bensalah, PDG du Groupe Holmarcom, lors de l’inauguration de l’exposition.

    Le jeune Mohcyn Bousfiha a longtemps collaboré avec une entreprise belge spécialisée dans la réédition de meubles de grands designers des années 30 aux années 70. Cette expérience lui a permis de peaufiner son goût pour le design d’objet ainsi que son savoir-faire du dessin technique.

    Elle lui a surtout donné l’amour de la période particulière de l’art déco. Séduit par la rigueur et la symétrie, s’inspirant de la géométrisation cubiste, il propose des objets stylisés à la décoration soignée rappelant la «belle époque» dans des matériaux de circonstance: bois précieux, laiton et verre. Yassine Hmichane, de son côté s’inspire directement du Bauhaus.

    design-table-001.jpg

    Le designer Yassine Hmichane s’inspire du mouvement Bauhaus pour créer des objets issus de l’univers des nomades (Ph. Galerie H)

    Cette école allemande, donnant la part belle à l’artisanat, qui a inspiré les plus grands designers et artistes tels que Mies van der Rohe ou Kandinsky s’accorde parfaitement avec la collection d’inspiration nomade proposée par le jeune designer. Tables basses, assises, canapés aux lignes courbes sont proposés dans de beaux matériaux: bois, cuir et métal. C’est une histoire ancrée dans chaque foyer marocain que  propose de son côté Mouad Mohsine.

    L’image iconique du Roi Mohammed V et son combat pour l’indépendance. Un symbole mythique que  le jeune diplômé de la Swiss Business School, converti au design, revisite en proposant des objets précieux tels que ce lustre intitulé «Mohammed in the Moon» rappelant cette croyance selon laquelle des milliers de marocains auraient aperçu le sultan Mohammed Ben Youssef, alors en exil, sur la face de la lune.

    A.Bo

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc