Régions

Tanger Automotive City: Une plateforme logistique pour l’industrie automobile

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5369 Le 11/10/2018 | Partager
67.000 m2 prévus à terme dont une première tranche vient d’être lancée
Assurer l’alimentation des chaînes de Renault, PSA et de leurs fournisseurs
tanger-automotive-city-069.jpg

La future plateforme logistique aura à centraliser les flux entrants et sortants et à offrir un meilleur service logistique aux industriels du secteur automobile dont Renault et PSA (Ph. Adam)

Le secteur automobile peaufine sa logistique. La Tanger Automotive City vient de démarrer la construction de la première phase de sa plateforme logistique automobile. Elle vise à améliorer la performance des différents équipementiers et répondre à leurs besoins croissants en termes de prestations logistiques. L’idée de ce projet avait été présentée en 2015.

Le futur bâtiment s’étendra sur plus de 67.000 m2 à terme. Cette première partie aura une superficie de 20.000 m2, selon le groupe TangerMed. Sa principale mission sera de traiter les flux intrants, essentiellement des pièces et des éléments de structure, ainsi que des flux sortants vers les usines européennes de constructeurs comme Renault, PSA et autres.

Les volumes actuels, (conteneurs ou camions TIR d’import-export ayant un lien avec l’automobile) seront multipliés par deux d’ici 2020 pour atteindre les 150.000. Les flux propres à Renault seront pour leur part multipliés par trois pour atteindre en 2020 les 108.000 unités.

Ces prévisions ont montré la nécessité de mettre en place une infrastructure capable de gérer cette augmentation de trafic. Cette envolée est le résultat de l’augmentation des volumes de fabrication automobile. Ils ont frôlé en 2017 les 380.000 véhicules et pourraient atteindre les 400.000 en 2018. Ces chiffres seront ramenés largement à la hausse avec l’entrée en service du site de PSA à Kénitra dès l’année prochaine.

A noter que la filière automobile au sein de TangerMed repose en grande partie sur Renault Tanger avec une capacité annuelle installée de 340.000 véhicules. En 2014, le volume de véhicules fabriqués a atteint les 227.000 unités. Parallèlement, la filière des équipementiers représente à ce jour plus de 100 entreprises et un chiffre d’affaires en constante évolution.

Ce tissu industriel dispose d’une capacité de développement certain qui s’appuie sur un potentiel considérable avec près de 27 sites d’assemblage en Europe à moins de 48 heures de route de Tanger, soit un potentiel de plus de 5 millions de véhicules.

A noter que d’ici 2020, le secteur automobile prévoit de doubler ses exportations, passant de 40 à 110 milliards de DH.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc