×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech, capitale du golf en 2019

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5368 Le 10/10/2018 | Partager
    La ville accueille la grand-messe des professionnels des greens en octobre prochain
    1.400 tours-opérateurs en réseautage pendant 4 jours
    Une occasion pour présenter l’offre locale et les atouts de la destination
    golf-green-068.jpg

    Avec ses 11 golfs, la ville ocre offre la plus forte concentration de parcours au bassin méditerranéen. Elle a d’ailleurs été distinguée par l’IAGTO (Association internationale des Tours-Opérateurs de Golf) en tant que  meilleure destination golfique de l’année 2015 pour l’Afrique, les Pays du Golfe et l’Océan indien (Ph. L'Economiste)

    C’est officiel. Marrakech sera la  capitale du golf  en 2019. Un accord vient d’être conclu entre l’ONMT et l’organisateur Reed Exhibitions pour la tenue de la 22e édition de l’International Golf Travel Market (IGTM) en octobre prochain. Annuel, cet événement  rassemble plus de 1.400 professionnels du tourisme de golf du monde entier pour quatre jours de réseautage et de négociation.

    Générant plus de 9,5 millions d’euros d’affaires, les rendez-vous pré-programmés mettent en relation des fournisseurs de tourisme de golf avec des acheteurs pré-qualifiés (voyagistes de golf). «C’est en effet une opportunité unique pour promouvoir ce segment touristique à Marrakech sur lequel nous misons, notre offre étant très large», indique Hamid Bentahar, président du conseil régional du tourisme de Marrakech. 

    Avec ses 11 golfs, la ville ocre offre la plus forte concentration de parcours au bassin méditerranéen, suivie par Agadir avec 5 golfs.  Marrakech avait d’ailleurs été distinguée par l’IAGTO (Association internationale des Tours-Opérateurs de Golf) en tant que  meilleure destination golfique de l’année 2015 pour l’Afrique, les Pays du Golfe et l’Océan indien.

    La cité ocre était en compétition face à de très grandes destinations golfiques d’Afrique du Sud, des Emirats Arabes Unis, des Maldives ou encore de l’île Maurice. 

    Présentant une destination de golf différente chaque année depuis 1998, IGTM est organisé par Reed Exhibitions, principal organisateur mondial d’expositions, en partenariat avec IAGTO, l’Association internationale des voyagistes, offrant une combinaison gagnante d’expériences et de compétences industrielles aux professionnels du tourisme de golf.

    Au Maroc et à ce jour, 40 parcours sont opérationnels et une dizaine sont en cours de réalisation.  C'est un investissement lourd puisqu'un green coûte entre 80 et 100 millions de DH, mais qui peut être rapidement rentabilisé si on sait s’y prendre, estime ce professionnel.

    Pour  Mustapha Zine, président délégué de la Fédération Royale Marocaine du golf: «le développement du produit golfique au Maroc est non seulement un atout de promotion pour le Royaume mais également une activité génératrice d’emplois, source de revenus pour des milliers de concitoyens».

    A noter que le golfeur est un client haut de gamme. Il équivaut 5 touristes classiques, analyse ce professionnel. Le touriste classique dépense en moyenne 1.000 euros, tandis que le golfeur en dépense 4 fois plus et fait trois à quatre voyages par an.

    «Un golfeur ne saura se résigner tant qu’il n’aura pas joué dans l’ensemble des terrains de la ville», estime ce même expert. Un filon que les voyagistes comptent exploiter en multipliant des formules à la carte combinant parcours, massages et visites.

    Dans le monde, on estime le nombre de golfeurs à plus de 65 millions, dont 30% qui voyagent régulièrement à l’international pour découvrir de nouveaux parcours, selon l’Organisation internationale des tours-opérateurs de golf (IAGTO). Pour échapper à la grisaille hivernale, de nombreux amateurs de la petite balle blanche pourront opter pour le Maroc qui pour l’heure n’en accueille que des miettes (100.000 golfeurs).  A condition de bien promouvoir le produit!

    De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc