Régions

Rabat: Les détails du budget 2019

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5364 Le 04/10/2018 | Partager
Le montant des dépenses estimé à 750 millions de DH
La cadence de réalisation du programme de la région s’est amélioré en 2018

Le budget de la région de Rabat-Salé-Kénitra (RSK) pour l’année 2019 a été adopté lors de la session du Conseil pour le mois d’octobre tenue au début de cette semaine. Son montant s’élève à 742 millions de DH légèrement supérieur à celui de l’année 2018 (741 millions de DH).

Plus de 100 millions de DH seront consacrés aux dépenses de fonctionnement, ce qui va permettre de dégager un excédent de 646 millions de DH. Une partie sera consacrée au règlement des annuités du crédit FEC (14 millions de DH) et le financement de projets prévus dans le Programme de développement de la région (PDR) avec des engagements dans le cadre de conventions avec des partenaires (414 millions de DH). Le reste, soit un excédent de 205,5 millions de DH, sera réservé à la réalisation d’autres projets prévus dans le PDR.

A l’ordre du jour, le rapport sur les réalisations de l’Agence régionale d’exécution des projets de la région RSK. Parmi les chantiers phares, la réduction des disparités sociales et territoriales dans le monde rural. Un programme national qui vise le désenclavement de ces zones avec des routes et des pistes et la généralisation de l’accès aux services de base: électricité, eau potable, santé et éducation.

Sa mise en oeuvre nécessitera un budget de 4 milliards de DH qui sera financé dans le cadre de partenariats avec une contribution de la région de 1,6 milliard de DH. Pour sa part, Abdessamad Sekkal, président de la région, a précisé que le démarrage du programme national n'a eu réellement lieu qu'en 2017.

Et pour cause, «les projets doivent être scrupuleusement préparés en amont. Ils nécessitent pour cela des études dont la durée varie entre 3 et 6 mois», ajoute le président qui insiste sur l'amélioration de la cadence des travaux en 2018. Sekkal rappelle également qu’en 2017, seulement 2 projets étaient en cours de réalisation.

Aujourd'hui, six projets sont achevés, 25 sont en cours et 13 autres seront lancés en novembre prochain. A peine deux projets en sont encore au stade d'étude, mais ajoutés au reste, ils permettront d’atteindre un taux d’engagement dépassant 95% à la fin de l’année contre 65% actuellement.

Mohamed Mhidia, wali de la région, a, de son côté, invité l’agence à régler ses retards de paiement, avec seulement 13% de comptes apurés. Mohamed Allal, directeur de l’Agence régionale d’exécution des projets, rassure en promettant de redoubler d'efforts pour dépasser 60% d’ici la fin de l’année. «Tous les décomptes adressés sont traités et signés dans des délais brefs, ce qui a permis d’éviter des réclamations de la part des entreprises concernées», est-il indiqué.

Cela à un moment où on enregistre une baisse au niveau des versements de subventions accordées par l’Etat. Ainsi, le montant prévu pour 2016 était de 419 millions de DH, alors que celui réellement encaissé avoisine 377 millions de DH. «Le constat est valable pour 2017 et 2018», indique un responsable de la région. Ce qui donne un cumul dépassant les 500 millions de DH, ajoute-t-il.

Obligé d'emprunter

Lors de la préparation du budget 2019, le ministère de tutelle a demandé aux régions de prévoir, au titre de ses versements de l’Etat, un montant équivalent à  celui de 2018. «Pour notre région, nous avons dû nous aligner sur le budget précédent qui n'excédait pas les 696 millions de DH, alors que nous aurions eu besoin d'une rallonge pour le porter à 823 millions de DH comme décidé lors de la validation des prévisions du budget», est-il rappelé. Pour pallier cette situation, le président de la région compte recourir à l’emprunt en vue de boucler le financement des projets prévus dans le PDR. 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc