Economie

Tourisme: Le marché français reprend des couleurs

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5358 Le 26/09/2018 | Partager
Les 6 premiers mois confirment la reprise avec +8% d'arrivées
L'ONMT poursuit le développement de l'aérien
De nouveaux partenariats avec Transavia et FTI conclus
tourisme-maroc-france-058.jpg

Le stand Maroc à  la 40e édition de l'IFTM/top Resa regroupe les 12 centres régionaux du tourisme et 24 co-exposants. Objectif: consolider les acquis et récupérer les parts de marché perdues (Ph. AA)

Bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme. Transavia, la compagnie low-cost du groupe Air France-KLM, renforce ses dessertes pour le Maroc. La compagnie vient de conclure un nouveau contrat avec l'ONMT qui  prévoit une augmentation de 45% de son offre.

Sont concernées aussi bien des villes déjà desservies comme Marrakech ou encore Agadir, mais aussi de nouvelles destinations que l’Office a mis en avant, à l’instar de Dakhla avec la programmation de vols directs annuel Paris-Dakhla et Paris-Rabat. Et ce n'est pas fini. La compagnie compte lancer plusieurs autres nouveautés pour l'hiver prochain. L'annonce a été faite au salon IFTM/Top Resa qui se poursuit jusqu'au 28 septembre.

Un très joli coup pour Adel El Fakir, le tout nouveau DG de l'ONMT et ses équipes qui poursuit le chantier de l'aérien qui reste le nerf de la guerre. Autre partenariat annoncé en marge de ce salon, celui qui lie l'Office et le Tour opérateur français FTI Voyages.

Le TO renforcera sa présence à Agadir en lançant, pour la première fois, une offre charter au départ de Paris et de Bâle-Mulhouse avec la compagnie aérienne Small Planet en plus des allotements contractés sur Marrakech au départ de Paris, Nantes et Bordeaux. Enfin, le groupe inaugure, dès cet hiver, son premier Club «FTI Privilège», un concept club 100% francophone dédié à la clientèle française.

A noter que le Maroc est l’une des 3 destinations prioritaires du groupe FTI avec plus de 150 contrats hôteliers au Maroc disponibles sur les plateformes grand public et professionnelles du voyagiste dès 2019. C'est donc sur  fond de reprise que se poursuit le salon IFTM/Top Resa à Paris. 2018 a été une excellente année pour le tourisme dans le monde et a priori 2019 devrait confirmer cette tendance positive.

Dans le monde, les arrivées ont progressé de 7%, soit 1,3 million de touristes internationaux. La progression en Afrique a été plus prononcée avec 9% d'augmentation et les résultats sont particulièrement dus au rebond enregistré par des pays d'Afrique du Nord, au Maroc notamment. Et parmi les premiers pourvoyeurs de touristes dans le monde, la France. Ce marché qui représente le tiers des arrivées touristiques nationales est en progression depuis 18 mois.

Après une nette régression enregistrée en 2015 et due à un contexte géopolitique défavorable, les arrivées des touristes français étrangers (hors binationaux) ont progressé de 11% ce qui s’explique par la relance économique qu’a connue la France durant l’année 2017 et surtout par l’augmentation  de l'aérien à partir de toutes les régions françaises  vers le Maroc durant les deux dernières années.

tourisme_france_maroc_058.jpg

Après des baisses affolantes en 2015 et 2016, les nuitées réalisées par les touristes français ont redécollé en 2017 avec plus de 11%. Les nuitées des 6 premiers mois de 2018 confirment la tendance positive

Et les 6 premiers mois de l’année 2018, ont en effet confirmé la reprise des arrivées globales des Français que ce soit pour les individuels ou encore pour le marché du voyage à forfait avec une demande de destinations quasi généralisée selon le Seto (syndicat des entreprises du tour-operating).

En effet, après avoir connu une dégringolade, les voyages à forfait vers le Maroc ont enregistré une hausse de plus de 10% en 2018. Les actions conjuguées de communication sur des médias ciblés, le digital, les efforts des professionnels ont permis d’augmenter significativement les flux pour 2018 avec plus de 1,5 million de touristes de l'hexagone à fin juin.

«Ceci étant, le marché français nécessite encore plus de travail parce que son potentiel est illimité et que nous pourrions encore mieux faire», estime Said Mouhid, président de l'Observatoire du tourisme marocain. Ce n’est pas pour rien que toutes les régions du Maroc et les professionnels du tourisme sont en force à la 40e édition de l' IFTM/Top Resa.

Objectif: présenter les atouts de la ville aux opérateurs français mais aussi au marché international, puisque le salon regroupe 160 destinations du Monde. «Une occasion pour consolider nos acquis sur le marché français, mais aussi pour prospecter de nouveaux partenaires français et européens», explique Toufik Madih, vice président du Conseil régional du tourisme de Marrakech.

Dans l'escarcelle du Maroc

La participation marocaine s’articule autour des thématiques traditionnelles qui ont fait le succès  de la destination Maroc durant les dernières années, déclinées sur un stand marocain d’une superficie de 252 m2. Il regroupe les 12 centres régionaux du tourisme et 24 co-exposants marocains représentant les principaux acteurs publics et privés de l’industrie nationale du tourisme. Dans les bagages des professionnels, des brochures pour présenter la destination mais aussi un plan d’action pour attirer davantage de Français, notamment à Marrakech où ce marché représente plus de 40% des arrivées et des nuitées dans les établissements classés.

DNES à Paris, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc