Société

Bac 2018: On revient de loin!

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5300 Le 25/06/2018 | Partager
Un taux de réussite record à la première session, de 57,3%
Mais il reste quand même modeste
Avec des conditions d’apprentissage dégradées, comment expliquer cette tendance?
bac_2018_00.jpg

Sur les dix dernières années, le taux de réussite au bac n’a cessé de s’améliorer. Il a franchi la barre des 50% pour la première fois en 2014-2015 (51,5%)

C’est un record absolu. Presque 6 candidats sur 10 ont réussi leur examen du baccalauréat dès la première session cette année (57,3% contre 50,2 un an plus tôt). Inimaginable il y a encore quelques années, où seuls 3 sur 10, voire 2 sur 10 candidats y arrivaient. Le total est de 187.138 nouveaux bacheliers, public et privé confondus.

La moitié (49,5%) a réussi avec mention. La meilleure note a été décrochée par un jeune homme scolarisé dans un établissement privé de Marrakech (La Fontaine), Nacer Naït Ali. Le major de cette édition, inscrit en sciences physiques, section internationale option français, a obtenu la moyenne de 19,44 sur 20.

Même si, disons-le, il reste bien modeste, le taux de réussite marque une progression remarquable. La première fois que nous avons franchi la barre des 50% remonte à 2014-2015, où le taux s’était situé à 51,5%.  
Comment expliquer cette tendance, sachant que les conditions d’apprentissage n’ont cessé de se dégrader, et que toutes les évaluations ont dévoilé un niveau scolaire médiocre?

Les mauvaises langues diraient que les épreuves ont été simplifiées, afin de permettre au plus grand nombre de décrocher le sésame. D’autres y voient le fruit des réformes passées, dont les résultats commencent à peine à se concrétiser. «Il existe également un phénomène de sélection. Les élèves dont le niveau est trop faible quittent le système avant le bac, et ils sont nombreux», estime, quant à lui, un spécialiste du système d’enseignement.

De la sélection, il y en a à tous les niveaux. C’est bien connu, les meilleurs choisissent en général les filières scientifiques et techniques, tandis que les moyens s’orientent vers la branche littéraire. Les plus doués en langues et sciences se dirigent vers la section internationale. Les résultats au bac traduisent parfaitement cette répartition.

Les élèves de la branche littéraire et originelle sont les moins nombreux à décrocher le diplôme (voir illustration), avec un taux de 51,8%. Auprès des scientifiques, le ratio monte à 60,7%. Ceux du parcours international arrivent presque tous à réussir l’examen dès la première session, avec un taux de 96,2%. L’effet de la sélection en amont est pour ainsi dire patent.

bac_2018_2_00.jpg

Les résultats se sont améliorés pour toutes les filières, à part pour le parcours international où l’on note une stagnation. Les candidats du bac international enregistrent, cela dit, la meilleure performance, avec un taux de réussite de 96,2%

«Tout le système est biaisé, car les jeunes ne choisissent pas leur formation en fonction de leur vocation», fustige notre spécialiste.  
Les résultats du bac professionnel n’ont pas encore été dévoilés. La première promotion de cette filière a été diplômée l’an dernier. 55,6% avaient réussi à la première session. Au terme des deux sessions (ordinaire et de rattrapage), la part des candidats heureux est montée à 72%. Ils se sont ainsi classés deuxièmes après leurs camarades du parcours international (98,4%).

Du côté des candidats libres, dont un peu plus de la moitié se sont présentés aux épreuves (55,8%), 12.128 ont passé l’examen avec succès, soit 24,9%, contre seulement 18,1% en 2017.
Les candidats souffrant de handicaps, eux, ont surperformé, avec un taux de réussite de 77,9%, soit 134.

Les cas de triche «épinglés» sont de moins en moins nombreux. 1.621 ont été enregistrés, contre 2.091 l’an dernier (-22%). En 2016, quelque 3.000 avaient été relevés.
Peut-on espérer une part de bacheliers record pour l’édition 2018? La session de rattrapage est prévue du 10 au 13 juillet prochain. 153.931 élèves sont autorisés à la passer.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc