International

Tirs groupés des médias français contre Netflix

Par Omar KETTANI | Edition N°:5297 Le 20/06/2018 | Partager
Un revirement stratégique pour contrer la firme US
Deux offres seront proposées incessamment
chaine_francais_vs_netflixe_095.jpg

C’est une bataille sans merci que mènent les médias européens contre l’américain Netflix. Après avoir scellé une alliance avec la chaîne italienne Rai et l’allemande ZDF pour produire des séries européennes, France Télévisions revient à la charge contre le géant américain de la vidéo à la demande (VOD).

Récemment, le leader français du paysage audiovisuel (PAV) a annoncé la finalisation d’un partenariat, avec le groupe TF1 et le groupe M6, pour lancer une plateforme de vidéo à la demande 100% française. Ce nouveau service qui devrait voir le jour dans six ou huit mois, a un double objectif: limiter l’expansion de la firme qui siège à Silicon Valley sur le sol français, et rediriger le public vers un nouveau service innovant cataloguant les programmes du trio tricolore de l’audiovisuel.

Cette alliance pour le moins inédite dans l’Hexagone s’inscrit dans un contexte marqué par une baisse d’audience chez les chaînes françaises. La chute d’audience a pour origine le revirement des téléspectateurs vers les plateformes de VOD comme Netflix ou encore Amazon Vidéo. Rappelons que l’idée de créer un service VOD est assez ancienne. Elle a été à l’origine évoquée par Delphine Ernotte, PDG de France Télévisions, il y a quelques mois avant de tomber à l’eau suite au refus de l’Etat.

Ernotte s’est réjouie de la conclusion de ce partenariat «qui constitue une évolution majeure pour le futur du secteur audiovisuel français». Elle ajoute également que «Salto permettra d’offrir une grande qualité de service aux différents publics et d’exposer le meilleur de la création française et européenne».

Quant à Gilles Pélisson, PDG du Groupe TF1, il souligne le volet stratégique de l’accord. Il affirme à ce titre que «le  projet s’inscrit pour TF1 dans une volonté affirmée d’ouverture et de coopération stratégique, tant avec les acteurs majeurs français que ceux européens.» Ce mariage tripartite permettra, selon le patron du média privé, de doter dans le futur les partenaires de «toutes les armes nécessaires pour faire face aux défis et répondre toujours plus efficacement aux attentes de nos publics».

Notons que Salto offrira la possibilité à ses utilisateurs de «retrouver tous les meilleurs programmes de télévision (le direct et le rattrapage), mais aussi de découvrir des programmes inédits», rappellent les trois partenaires. Mais, pour pouvoir bénéficier du catalogue de la plateforme, Salto proposera deux offres d’abonnement sans engagement dont le montant n’a pas encore été fixé.

Les internautes auront le choix entre un forfait donnant accès à la diffusion en direct avec la possibilité de rattraper les programmes passés, et un service sans publicité donnant accés à une large panoplie de programmes à l’image de Téléfoot ou de Cash Investigation.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc