×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Acteur

Par L'Economiste| Edition N°:4492 Le 27/03/2015 | Partager

L'Etat «providence» est prêt à aider mais enverra la facture... La banque centrale a apporté cette semaine une réponse sans équivoque à ceux qui la voyait déjà au chevet de l’immobilier. Elle relance par là un vieux débat, celui des conditions de déploiement des aides publiques, soupçonnées de perturber le fonctionnement normal des marchés.
On le sait, ces distorsions, le droit de la concurrence ne les affectionne pas particulièrement. Ni le contribuable d’ailleurs! Pas question de plaider pour des soutiens aux canards boiteux ni de faire la promotion à une course à la subvention.
Sur le papier, la logique voudrait que le marché récompense les secteurs bien gérés mais sanctionne aussi ses inconduites économiques. En situation normale, les entreprises sont responsables de leurs actes et partant de leurs déboires, avec, dans leurs expressions ultimes, les faillites.
Maintenant venons-en à l’immobilier. Sommes-nous dans un fonctionnement normal du marché et d’une logique exclusive d’offre et de demande? Le logement au Maroc, dans sa composante sociale en particulier, est resté un levier puissant de l’action publique ainsi qu’un outil d’aménagement du territoire. L’Etat a mobilisé, accompagné en multipliant les incitations pour stimuler l’offre et a contribué par là à l’émergence de champions, dont certains ont même rayonné à l’international.
Aujourd’hui, le secteur n’est toujours pas immunisé de ses défaillances structurelles avec du surstockage et une demande en logement insatisfaite. Les objectifs éternellement insuffisants que les politiques de l’habitat traînent depuis des années ne s’expliquent pas autrement. L’action publique a encore un rôle à jouer: celui de négocier la santé de l’immobilier en acteur et non en spectateur.
Mohamed Benabid
 

Mohamed Benabid

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc