Flash

Guerraoui à la tête du conseil de la conccurence

Par L'Economiste| Le 17/11/2018 - 17:05 | Partager
Guerraoui à la tête du conseil de la conccurence

Le Roi Mohammed VI, a reçu aujourd'hui au Palais Royal de Rabat, Driss Guerraoui. Le Souverain l'a nommé président du Conseil de la Concurrence. A cette occasion, le Roi, a souligné l’importance des missions dévolues au Conseil de la Concurrence par la Constitution et par la loi, ce qui en fait une institution indépendante, chargée d’assurer la transparence et l’équité dans les relations économiques, notamment à travers l’analyse et la régulation de la concurrence sur les marchés, le contrôle des pratiques anti-concurrentielles et des opérations de concentration économique et de monopole. A cet égard, le Roi a donné oritentatons au nouveau président, et à travers lui à l’ensemble des membres composant le Conseil de la concurrence, afin de veiller à ce que cette institution accomplisse pleinement ses missions en toute indépendance et neutralité, et de contribuer au raffermissement de la bonne gouvernance économique et au renforcement de la compétitivité de l’économie nationale et de sa capacité à créer de la valeur et des emplois. Driss Guerraoui, actuel secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), est aussi chroniqueur à L'Economiste. 

Le Roi a également nommé Mohamed Abouelaziz au poste de secrétaire général du Conseil de la concurrence. Il est par ailleurs rappelé que le Conseil est composé, outre le président, de 12 membres nommés par décret du Chef de gouvernement, sur proposition du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire en ce qui concerne deux membres magistrats, et de l’autorité gouvernementale compétente en ce qui concerne les autres membres. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc