Economie

Forum d'Ifrane: Créer un pont d’investissement avec l’Afrique

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5404 Le 04/12/2018 | Partager
Des Américains prospectent au Maroc, Congo et Burkina Faso
I-Afrika women et I-Afrika Start-up, deux réseaux sont nés
Une édition spéciale annoncée à Brazzaville en avril
forum-difrane-004.jpg

Outre le lancement d’une série de forums itinérants avec une première édition prévue en avril 2019 à Brazzaville, les organisateurs du sommet africain d’Ifrane ont créé deux réseaux. I-Afrika Women pour mesurer la contribution des femmes dans l’économie africaine et I-Afrika Start-up pour amorcer la création d’un fonds de soutien aux startups
(Ph YSA)

Le rideau est tombé, le week-end dernier, sur le 3e Sommet africain du commerce et de l’investissement (SACI), Ifrane Forum. Placée sous le Haut Patronage du Roi, cette rencontre est tenue en partenariat avec le groupe Eco-Médias, sous le thème: «La croissance durable au service de l’Afrique émergente». L’Economiste revient sur les principaux points débattus lors de l’année 2018.

■ Industrie, énergies, tourisme…des secteurs majeurs
Pour Khadija Idrissi Janati, présidente du forum, «la rencontre d'Ifrane se veut différente, tangible et concrète». En effet, cette nouvelle édition a mis l’accent sur 4 secteurs d’activité à fort potentiel pour le développement économique et social de l’Afrique et qui constituent des enjeux majeurs pour le continent: industrie, énergies, tourisme et infrastructures. «L’ambition étant de poser les jalons d’une approche intégrée pour l’émergence du continent», explique l'organisatrice de l'événement. Recevant plus de 200 décideurs politiques et opérateurs économiques de 25 pays d’Afrique, l'édition 2018 met la République du Congo (RDC) à l’honneur, avec plus de 30 patrons du public et du privé.

■ Echanger, co-développer et croire en l'Afrique
Partenaires de Ifrane Sommet, l'OCP et l'AMDIE cherchent des opportunités de développement avec les pays d'Afrique. L'Office a, pour sa part, exporté, «2,6 millions de tonnes d’engrais dans 12 pays d'Afrique, en 2017», indique Mohamed Soual, conseiller auprès du PDG. Objectif, encourager l'utilisation des fertilisants, «car l'agriculture reste le principal levier de développement en Afrique». Pour Mohamed Belmokhtar, représentant de l'AMDIE, «l’Afrique doit croire au potentiel de l’Afrique». Il défend ardemment l'idée de transformation pour fortifier le marché africain qui regorge d'opportunités en termes de matières premières. Le Maroc se veut un hub africain vers les autres pays (Amérique et Europe) grâce aux multiples Accords de libre échange. Nous accompagnons également les sociétés qui veulent s'installer en Afrique et vice versa», ajoute-t-il. En tout cas, le forum d'Ifrane était l’occasion d’échanger, co-développer, et surtout promouvoir une image positive du continent, ses opportunités et ses expériences réussies.

■ Signatures, partenariats, et start-up…aussi
C’est avec une série de signatures, de partenariats, de recommandations et de créations de réseaux que s’est clôturée la 3e édition du Sommet africain du commerce et de l’investissement. Cette édition a prouvé qu’Ifrane Forum est bien plus qu’un évènement, c’est une philosophie. Celle de privilégier les actions concrètes et les résultats palpables. «Ifrane Forum 2018 a permis d’opérationnaliser les recommandations formulées dans la Déclaration d’Ifrane, notamment à travers la tenue des side events thématiques», souligne la présidente d’Ifrane Forum. Ainsi, deux réseaux ont vu le jour. Le premier I-Afrika Women, dont la mission principale est de mesurer la contribution des femmes dans l’économie africaine et œuvrer pour le changement des paradigmes liés à leur image, et le deuxième I-Afrika Start-up avec comme objectif d’accompagner la croissance des start-up africaines et amorcer la création d’un fonds de soutien dédié. Un mémorandum d’entente a également été conclu entre des investisseurs américains et trois entreprises et groupements économiques du Maroc, de la République du Congo et du Burkina Faso, portant sur le financement de projets dans les secteurs des nouvelles technologies, de l’agroalimentaire et des énergies renouvelables.

■ Ifrane Forum lance ses éditions itinérantes...
Dans une optique d’une plus grande ouverture sur le continent et afin de permettre à ses membres d’explorer davantage d’opportunités, I-Afrika annonce le lancement d’une série de forums itinérants qui sillonneront plusieurs villes africaines, avec une première édition prévue en avril 2019 à Brazzaville. Par ailleurs, en marge de cette 3e édition s’est tenu le Conseil d’Administration du réseau I-Afrika qui a coopté de nouveaux membres. Ces derniers devront définir la stratégie globale du réseau, porter sa vision stratégique et veiller à la bonne mise en œuvre de cette stratégie pour contribuer au développement de la coopération Sud-Sud.

Y.S.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc