Société

Des artistes pour sauver une école

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5393 Le 15/11/2018 | Partager
#BâtirUnAvenir, une expo à l’Espace Artorium à Casablanca
Les ventes au profit de l’association EMA.
sauvetage_ecole_093.jpg

Vingt-et-un artistes, et non des moindres, se mobilisent pour la reconstruction de l’école Zaouia à Nouaceur, dans la banlieue casablancaise. Objectif: offrir de meilleures conditions d’apprentissage à 532 élèves, dont 46% de filles âgées de 6 à 12 ans. L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) soutient déjà ce chantier à hauteur de 20%.

Pour le reste, des artistes confirmés tels que Larbi Cherkaoui, Amina Benbouchta, Abdelkebir Rabii, Abdelkrim Ouazzani et des artistes émergents tels que Sana Raqas, Hamid El Qotaibi, Walid sont réunis pour une exposition «#BâtirUnAvenir» à voir dans l’espace d’art de la Fondation TGCC, du 15 novembre au 6 décembre 2018.

Ils sont peintres, photographes, sculpteurs, plasticiens, street artistes, à avoir accepté d’exposer leurs créations, souvent inédites, pour œuvrer en faveur de l’enseignement public. Porté par l’association Enfance Maghreb Avenir (EMA), l’évènement  est élaboré par « EMA’rt», un projet qui vient en soutien aux activités de l’association, et mis en scène avec le concours de Salima El Aïssaoui, commissaire de l’évènement. «Nous sommes particulièrement fiers de concrétiser les efforts d’une année de travail avec l’équipe EMA’rt.

Notre objectif à travers cette exposition est d’attirer l’attention des mécènes, des collectionneurs et du grand public afin de venir en aide à l’éducation dans le secteur public au Maroc», soutient  Najate Limet, présidente de l’association.

L’exposition propose une soixantaine d’œuvres éloquentes, entre peintures, photographies, sculptures et installations abordant, dans une lecture plurielle, les thèmes de l’enfance et de l’école publique marocaine de manière directe ou suggestive, avec une sensibilité artistique et un engagement évident pour la cause.

L’exposition sera accompagnée d’une conférence, le jeudi 29 novembre à 19h: «La mondialisation accentue-t-elle les fractures culturelles?» et d’une table ronde, le jeudi 6 décembre à 19h: «La véritable éducation peut-elle se passer de l’art?».

L’association Enfance Maghreb Avenir (EMA) est une ONG de solidarité internationale qui a été créée à Paris en 2006 et à Rabat en 2007. Elle a pour objet l’amélioration de l’accès à l’éducation des jeunes Marocains. Elle crée ou aménage des infrastructures dans les écoles publiques des quartiers défavorisés du Grand Casablanca et du mellah de Marrakech.

Elle accompagne également la scolarité des enfants par différents types d’actions comme la lecture, l’informatique, le transport scolaire, la distribution de cartables, la formation, etc. Depuis 2006, une vingtaine d’établissements scolaires publics ont été rénovés par EMA. L’association s’engage à restaurer quelque 10 écoles supplémentaires d’ici 2020. Chaque année, 11.000 enfants sont suivis par Enfance Maghreb Avenir.

A.Bo

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc