Régions

Casablanca/Propreté: Aucune issue en vue!

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5375 Le 19/10/2018 | Partager
Le marché de la collecte et la gestion de la décharge pas encore attribués
2 nouvelles SDL: «Casa Environnement» et «Casa Marchés et Abattoirs»
casablanca-proprete-075.jpg

Les membres d’un collectif d’associations ont interrompu la session pour protester contre le traitement du dossier de la propreté à Casablanca. La commune peine à régler, depuis plus d’un an, le problème de la gestion de la collecte des déchets et celui de la gestion de la décharge de Médiouna (Ph. Jarfi)

Projet de budget 2019, 2 nouvelles SDL, réorganisation de l’organigramme de la commune… La 2e partie de la session d’octobre du Conseil de la ville a adopté plusieurs points à l’ordre du jour, sauf le plus important. Il s’agit du vote des contrats de gestion déléguée de la propreté (collecte et décharge de Médiouna).

En effet, l’étude des dossiers en est encore en phase de traitement des offres financières.  La commune a donc préféré reporter ce point à une session ultérieure (sans pour autant préciser la date) pour «avoir plus de visibilité et ne pas trancher sous la pression du temps et des délais», selon les termes Abdelaziz El Omari, président du Conseil de la ville.

«Nous sommes à la recherche de la bonne formule pour assurer la qualité de service tout en prenant en considération les capacités financières de la commune», poursuit le maire pjdiste.

En attendant, les Casablancais devront encore supporter l’état actuel du service de collecte, sans oublier la catastrophe environnementale qu’est la décharge de Médiouna. D’ailleurs, un collectif d’acteurs associatifs, qui se sont donnés le mot sur les réseaux sociaux, a manifesté sur place. Ses membres ont interrompu la session pour protester contre ce retard de traitement de ce dossier (qui traîne depuis le départ inopiné des délégataires il y a plus d’une année).

Les élus ont également voté la transformation de la SDL «Casadev» en «Casa-Environnement». «Cette dernière sera en charge entre autres de la qualité de l’air, de l’eau potable et la propreté des plages», selon le maire de Casablanca. Une autre SDL, «Casa Marchés et Abattoirs», entérinée par les élus, aura, comme son nom l’indique, la mission de gérer les marchés et les abattoirs communaux. «Casa Prestation», qui a tout fait pour fructifier les recettes du marché de gros des fruits et légumes et des abattoirs, sera donc amputée de ses principales sources de revenus.

Par ailleurs, cette session a également été l’occasion de voter le budget prévisionnel de 2019, dont les plus gros postes budgétaires sont successivement la masse salariale (plus de 1 milliard de DH, soit le tiers du budget), les dotations des arrondissements (357 millions de DH), les redevances relatives à la  consommation d’électricité/eau/assainissement (268 millions de DH)… Autre point voté à l’unanimité, celui de la réorganisation de l’organigramme de la commune qui  comprend désormais 4 directions.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc