Régions

Béni Mellal-Khénifra: Un plan agricole régional de 9,6 milliards de DH

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5209 Le 14/02/2018 | Partager
80% du programme déjà réalisés
Création de 37 unités de valorisation
plan-agricole-009.jpg

110 projets ont été identifiés (34 projets en pilier I et 76 projets en pilier II) en plus des actions transverses liées à l’économie de l’eau d’irrigation, le développement des produits du terroir et la valorisation des produits agricoles (Ph. L’Economiste)

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’agriculture initiée par le Plan Maroc Vert en 2008, la Région Béni Mellal-Khénifra s’est dotée d’un plan agricole spécifique. Ce dernier s’est fixé comme objectif principal la levée des contraintes qui s’opposent au développement agricole de la région. Contraintes qui se résument en la dominance de l’irrigation gravitaire traditionnelle, la faible valorisation des produits agricoles et du terroir et l’insuffisance des investissements en zones de  montagne.

Sur la base d’un diagnostic des potentialités agricoles régionales, 110 projets ont été identifiés (34 projets en pilier I et 76 projets en pilier II) en plus des actions transverses liées à l’économie de l’eau d’irrigation, le développement des produits du terroir et la valorisation des produits agricoles. Le montant d’investissement global s’élève à 9,6 milliards de DH à l’horizon 2020.

L’exécution de ce plan se poursuit à un rythme soutenu. Déjà 88 projets ont été lancés (71 en pilier II et 17 en pilier I), soit 80% du programme. Le montant d’investissement consenti dans ces projets s’élève à 6,6 milliards de DH. Soit donc 89% du montant d’investissement total prévu au profit de plus de 89.000 agriculteurs.

Globalement, la réalisation des projets inscrits dans le Plan agricole régional de Béni Mellal-Khénifra a permis, en amont, l’augmentation de la production agricole et l’extension des superficies des cultures, en particulier celles réservées aux agrumes et à l’olivier.

Et en aval, la valorisation des productions agricoles à travers la création d’unités de valorisation et la promotion des exportations des produits agricoles. En effet, les principales réalisations du plan concernent la plantation d’une superficie de 27.500 hectares et la création de 37 unités de valorisation dont 37 en pilier II .

D’autre part,  et dans le cadre des actions transverses, l’ORMVAT s’est fortement mobilisé dans l’adoption du Programme national d’économie d’eau en irrigation (PNEEI), considéré parmi les projets structurants du Plan agricole régional qui vise l’amélioration de l’efficience de l’irrigation, l’amélioration de la productivité et l’adoption des cultures à haute valeur ajoutée.

Le périmètre du Tadla est concerné par le programme de reconversion de l’irrigation gravitaire en irrigation localisée sur une superficie de 88.000 hectares dont 40.000 hectares en reconversion collective. Les études entreprises ont permis d’identifier une superficie de 22.335 hectares à reconvertir dans un cadre collectif de l’irrigation gravitaire à l’irrigation localisée sans recourir à l’énergie pour le pompage.

Ce projet concerne les aménagements hydro-agricoles externes et internes des exploitations, en plus de l’appui et l’assistance technique des agriculteurs de cette zone. La première tranche de ce projet s’étend sur une superficie de 10.235 hectares, pour un montant d’investissement de 621 millions de DH, au profit de 2.565 agriculteurs. Concernant l’état d’avancement, les travaux d’équipement externe sont achevés pour cette tranche et l’équipement interne des exploitations en système d’irrigation «goutte-à-goutte» concerne une superficie de 4.000 hectares.

Quant à la deuxième tranche qui vise une superficie de 12.100 hectares avec un montant d’investissement de 892 millions de DH au profit de 2.926 agriculteurs, les travaux d’équipement externe sont en cours de réalisation (30%). L’achèvement des travaux est prévu en 2020.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc