Régions

Oriental: La saison agricole sauvée

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5208 Le 13/02/2018 | Partager
La régression en superficie confortée par la qualité des semences certifiées
La situation des cultures mises en place devrait évoluer favorablement
oriental-agriculture-008.jpg

Les dernières pluies ont ravivé les espoirs en une production céréalière et fourragère satisfaisante (Ph. L'Economiste)

De Figuig à Taourirt tout en passant par Bouarfa et Jerada, les zones de pâturage de l’Oriental sont couvertes de neige et immergées de pluies. Ce qui augure d'une bonne saison agricole avec un meilleur rendement pour le cheptel et une saison exceptionnelle pour les plantes aromatiques des hauts plateaux. La bonne répartition spatiale et temporelle des précipitations au niveau de toute la région de l’Oriental place également sous de bonnes perspectives la campagne agricole 2017-2018.

Le cumul pluviométrique moyen enregistré jusqu’au 7 février est de 127 mm et est considéré réconfortant pour les agriculteurs surtout après avoir enregistré un manque de précipitations durant les dernières semaines. C’est ce que précise une note du département de l’Agriculture qui souligne que les 6.000 qx d’engrais ont été mis à la disposition des agriculteurs au niveau des centres de vente. Une quantité suffisante pour impacter positivement l’avancement des activités agricoles.

Les 85.000 qx de semences certifiées (60% de blé tendre, 30% d’orge et 10% de blé dur) contribueront aussi à l’amélioration des rendements. Le but est de réaliser une production de 5 millions de tonnes à la fin de saison. Cela dépendra de la régularité de la pluviométrie pour les mois de février et mars.

Pour les céréales d’automne, et malgré l’insuffisance des précipitations enregistrées durant les mois de novembre et décembre, la superficie totale emblavée avoisine les 217.100 ha dont seulement 5% situés au niveau du périmètre irrigué. Une régression de 172.000 ha par rapport à 2012/2013. Cela est dû au stress hydrique qui a marqué le début de cette saison agricole.

Dans le but de remédier à ce recul imposé par les conditions climatiques, et pour assurer un bon démarrage de la prochaine campagne agricole 2018-2019, la Direction régionale de l’agriculture de l’Oriental (DRAO) a arrêté un programme de multiplication des semences céréalières. Ainsi, 2.482 ha seront réservés à cette opération (1.250 ha de blé tendre, 170 ha de blé dur et 580 ha d’orge).

Pour ce qui est des cultures fourragères, la superficie totale emblavée est de 16.530 ha, soit un dépassement de l’objectif préconisé de 18% par rapport au programme et de 19% par rapport à la campagne 2016-2017. Quant aux légumineuses alimentaires, 86% du programme arrêté en début de la campagne agricole est déjà réalisé, avec une superficie de plus de 1.120 ha.

Toujours selon la DRAO, l’état végétatif des cultures est qualifié de satisfaisant, la situation des cultures déjà mises en place devrait évoluer favorablement compte tenu des précipitations enregistrées, des travaux d’entretien et des traitements phytosanitaires apportés par les agriculteurs.

De notre correspondant permanent,  Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc