Entreprises

Haj 2018: Onze agences de voyages sanctionnées

Par Nadia DREF | Edition N°:5203 Le 06/02/2018 | Partager
La tutelle leur reproche le non-respect des engagements lors de l’opération 2017
Au total, 198 agences sont retenues cette année
haj_2018.jpg

La sentence est tombée. Onze agences de voyages ne participeront pas à l’opération Haj 2018. Le ministère du Tourisme vient de publier la liste complète des opérateurs sanctionnés. Cinq agences casablancaises sont punies. Il s’agit de Abdou Voyages, Alizés Travel, Evency Morocco, Fly Well et Voyages Mille et Une Nuits.

Deux opérateurs de la ville d’Agadir sont également concernés par ces mesures répressives, il s’agit d’Illigh Voyages et Touring Office Agadir. A Mohammedia, Fedala Voyages ne pourra pas participer cette année à l’opération. De même que Zem Zem Asfar sise à Benslimane. Sont également visées les agences Assfar Al Oumra (Béni-Mellal) et Ayour Tours (Tiznit).

La tutelle attribue ces sanctions aux manquements des agences citées ci-dessus au respect du cahier des charges lors de l’opération Haj 2017. Au total, 198 agences sont retenues cette année. Les clients pourront consulter la liste des agences autorisées sur le portail du ministère (www.tourisme.gov.ma) avant de choisir tel ou tel opérateur. Objectif: éviter de reproduire le scénario de 2017 et écarter les agences qui ont failli à leurs engagements.

Rappelons que l’opération Haj 2017 a été entachée par  des problèmes d’hébergement des pèlerins de 22 agences de voyages dont 17 appartenant au Club national des agences de voyages marocaines (CNAVM) dit «Mantouj Mouyassar». D’ailleurs, les sanctions annoncées font suite à une enquête approfondie menée par les départements concernés pour déterminer les responsabilités desdites agences de voyages.

Aussi, pour la bonne marche de l’opération, la tutelle invite les participants à retirer une attestation auprès des autorités locales pour la faire remplir et signer auprès des agences de voyages éligibles. Chaque agence est tenue de fournir des informations précises concernant le type de package retenu ainsi que le coût global de la prestation (TTC).

Les bénéficiaires de l’opération Haj devront également procéder au paiement de la somme finale auprès des agences de Barid Bank, dans les délais impartis. Notons que ces mesures liées à l’organisation ont été arrêtées lors des réunions de la commission royale tenues les 16 et 22 janvier à Rabat.

Par ailleurs, le ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale fait le ménage dans le secteur. La tutelle a lancé en janvier dernier le concours national de labellisation des agences de voyages pour l’opération pèlerinage au titre de la période 2018-2020.

La date limite de dépôt de candidature a été fixée au 31 janvier 2018. Les agences sélectionnées devront répondre à plusieurs critères dont celui de ne pas avoir fait l’objet de sanctions durant les trois dernières années à fin juillet 2018. Désormais, les onze agences sanctionnées actuellement ne pourront pas prétendre à ce label pour les 3 prochaines opérations Haj.

Les opérateurs ciblés doivent être titulaires de la licence définitive d’agences de voyages, depuis au moins deux ans, à la date limite de dépôt de candidatures, disposer de directeur agréé (siège et succursales) et ne  pas être en infraction vis-à-vis des dispositions de la loi 31-96 portant statut des agences de voyages.

D’autres critères sont également requis, notamment une situation fiscale en règle et la réglementation de changes, une assurance contre les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile professionnelle valide couvrant l’opération Haj 2018 et enfin être à jour de ses cotisations associatives (siège et succursales).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc