Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5192 Le 22/01/2018 | Partager

■ USA: Un nouveau vote pour sortir du «shutdown»
Un nouveau vote est programmé aujourd’hui lundi 22 janvier au Sénat américain afin de tenter de trouver un accord entre Républicains et Démocrates sur le budget du gouvernement et de sortir du «shutdown», la fermeture partielle des services fédéraux. Un an jour pour jour après son arrivée à la Présidence, Donald Trump s’est trouvé confronté samedi 20 janvier à cette fermeture dont la durée, liée aux âpres négociations budgétaires en cours au Congrès, est imprévisible.
Au moment où les élus se retrouvaient au Congrès, le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a estimé que les démocrates étaient les seuls responsables de l’impasse politique. «Nous faisons de drôles de choses à Washington, mais là, c’est de la pure folie», a-t-il lancé. Pour Donald Trump, qui se targuait en campagne d’être passé maître dans l’art de la négociation, la pilule est amère. Le 45e Président des Etats-Unis, qui avait prévu de passer le week-end dans son club privé de Mar-a-Lago, en Floride, où il devait célébrer l’anniversaire de son arrivée à la Maison Blanche lors d’une soirée de levée de fonds, a annulé son déplacement. Le dernier «shutdown» remonte à 2013, sous l’administration du Président démocrate Barack Obama. Il avait duré 16 jours.

■ France: La confiance baisse envers Macron
La cote de popularité d’Emmanuel Macron, qui avait connu un rebond à la fin de l’année 2017, a baissé de deux points de pourcentage en janvier, selon un sondage Ifop. D’après cette enquête menée du 12 au 20 janvier, 50% des personnes interrogées se disent satisfaites d’Emmanuel Macron en tant que président de la République. En décembre dernier, cette proportion était de 52%. C’est la première fois que la popularité du chef de l’Etat recommence à baisser dans les sondages depuis octobre. Pour rappel, François Hollande affichait une cote de popularité de 38% neuf mois après sa prise de fonction en 2012 et Nicolas Sarkozy, de 47% à la même période après son élection en 2007.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc