Economie

Automobile: Fléchissement des ventes de 11% en novembre

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5169 Le 15/12/2017 | Partager
Une fin d’année marquée par une baisse de la demande
Attentisme dans les intentions d’achat
ventes_autos_069.jpg

Le cumul des ventes affiche une croissance de 4% à fin novembre. Mais le mois enregistre un fléchissement de la demande (-11,46%)

«La fin d’année ne se passe pas bien. Nous tablons sur un fléchissement de la demande par rapport à l’année dernière sur les 2 derniers mois. Ce qui n’est pas de bon augure», soutient Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam).

Le contexte de cette fin d’année est marqué par une baisse de la demande. Selon les chiffres de la corporation des importateurs-distributeurs, le mois de novembre enregistre un fléchissement de la demande par rapport au même mois de l’année dernière: -11,46%, soit 1.554 unités en moins par rapport à novembre 2016. La contre-performance confirme les prévisions de l’Aivam.

A fin novembre dernier, les ventes cumulées de voitures affichent une croissance de 4,09%. Mais les concessionnaires s’attendent à finir l’année avec une croissance encore plus faible. «Nous sommes en train de nous orienter, dans les meilleurs des cas, cette année vers 1 à 2% de croissance.

Ce qui n’est pas si mal lorsqu’on croise avec d’autres secteurs (ndlr: agriculture, télécoms, immobilier…) qui sont en difficulté. Mais sur la durée, nous sommes confiants de la bonne tenue des ventes vue que le marché reste fortement sous équipé en termes de motorisation», soutient le DG de Toyota Maroc.

La foire aux promotions a démarré vers fin novembre et les distributeurs tablent sur une demande similaire à celle de l’année dernière, «dans les meilleurs des cas». Sur le mois de novembre uniquement, seules les marques Renault et Hyundai ont réalisé une hausse de leurs ventes dans le top 5, avec respectivement 12,12 et 6,1% de croissance. A l’inverse, les ventes de Dacia ont baissé de 30,32% par rapport à l’an passé, 22,38% pour Ford et 17,87% pour Volkswagen.

S’y ajoute un phénomène d’attentisme dans les intentions d’achat. Les clients en phase d’achat de véhicule préfèrent attendre que l’année s’achève avant d’acheter avec le nouveau millésime. Ce qui leur ferait gagner sur la cote d’occasion en cas de revente.

Le groupe Renault reste indétrônable dans le top 5. Le constructeur se maintient confortablement en tête du classement avec ses deux marques (Dacia et Renault). Il a écoulé au terme des 11 mois au total 62.987 véhicules (importés-montés et montage local) pour s’adjuger une part de marché de plus de 42%. Ford s’accroche à sa troisième place avec 12.704 unités vendues à fin novembre.

La marque voit ses immatriculations se réduire de 11,5% par rapport à fin novembre 2016. Volkswagen prend la 4e position réalisant une augmentation de près de 10% en un an, pour 10.410 unités écoulées. Hyundai clôt le top 5 avec une amélioration de près de 4% de ses ventes en un an. Global Engines, qui s’est vu décerner le label «Service client de l’année 2018» dans la catégorie Automobile a écoulé 10.321 unités, avec une augmentation de ses ventes de près de 4% en un an.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc