Primary tabs

Dossier Spécial

Immobilier/Pôle urbain Mazagan: Une éco-cité orientée savoir et innovation

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5164 Le 08/12/2017 | Partager
Budget d’aménagement: 5 milliards de DH
134.000 habitants sur 1.300 hectares d’ici 2034
pole_urbain_mazagan_064.jpg

Vue aérienne du futur pôle urbain de Mazagan (PUMA). Un emplacement exceptionnel pour cette nouvelle ville, à mi-chemin d’Azemmour et d’El Jadida en lisière des forêts de la côte atlantique (Source: SAEDM)

Après Zenata, c’est au tour d’une éco-cité aux confins d’El Jadida. Le groupe OCP vient d’y lancer les travaux sur un nouveau pôle urbain, qui doit accueillir à terme 134.000 habitants. La région Casa-Settat compte aujourd’hui 2 éco-cités en devenir, destinées à être des modèles en matière de ville nouvelle qui réussissent. Mais pour l’heure, elles sont encore au stade de projets, en attendant de voir les premières concrétisations à l’horizon 2020. 

Aujourd’hui, la société d’aménagement et de développement de Mazagan (Saedm), détenue à hauteur de 51% par l’OCP et 49% par la Direction des Domaines de l’Etat,  est à l’œuvre afin de faire du pôle urbain de Mazagan (PUMA) «un modèle national de ville durable, éco-conçue et solidaire».

Autrement dit, «une ville portée par des métiers orientés vers le savoir et l’innovation», selon les termes de Karim Laghmich, DG de Saedm. En effet, la nouvelle cité, dont le budget d’aménagement s’élève à 5 milliards de DH, sera conçue autour de 3 piliers: l’éducation, le résidentiel et le sport.

Le premier coup de pioche a été lancé sur la 1re zone de 200 hectares (sur un total de 1.300 ha), qui sera aménagée pour l’habitat collectif (avec écoles, collège et lycée, campus universitaire, commerces, bureaux, hôtel et village des arts). Une autre parcelle, sur ces 200 hectares, est mitoyenne du parc des expositions internationales appartenant à la Société royale d’encouragement du cheval (Sorec), inauguré fin 2015.

Elle sera dédiée principalement au campus Mazagan (des bureaux OCP, un siège pour JESA et un centre d’incubation). Le pôle universitaire abritera aussi une antenne de l’université Mohammed VI de Benguerir ainsi qu’une trentaine d’entreprises, relevant de l’écosystème de l’OCP.

Conçu pour être un modèle viable de cité au confluent de l’essor économique, de la protection de l’environnement, du savoir et de l’innovation, PUMA devrait intégrer trois facteurs d’attractivité majeurs. Le premier est celui d’une ville connectée, pionnière dans l’utilisation des nouvelles technologies et parfaitement intégrée dans un territoire urbain et durable.

S’y ajoute un cadre de vie, entre océan et forêt, avec une offre résidentielle moderne pour répondre à une demande croissante en logements liée à l’essor de la région. Le volet académique, centré sur la recherche, le savoir et l’innovation, est le 3e pôle d’attractivité de cette nouvelle ville.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc