Economie

Fruits et légumes: Le Sifel élargit son spectre

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5155 Le 24/11/2017 | Partager
Le salon absorbe le Maghreb Food Exibition
Un pavillon dédié spécialement à la transformation des produits
Les organisateurs tablent sur 40.000 visiteurs
fruits-et-legumes-sifel-055.gif

La version 2017 du Sifel se tient cette année conjointement avec la sixième édition du Mafex. Pour les organisateurs, cette alliance stratégique offrira aux participants une complémentarité et un cadre propice aux affaires (Ph. L’Economiste)

Nouveauté cette année pour la 15e édition du Salon international des fruits et légumes (Sifel) qui se poursuit jusqu’à ce dimanche à Agadir. Sur insistance des fédérations interprofessionnelles et des agro-industriels, les organisateurs ont fusionné l’évènement avec la 6e édition de Maghreb Food Exibition (MAFEX).

Une aubaine pour les comités d’organisation qui voient en cette fusion l’occasion de mutualiser leurs moyens à la quête des mêmes objectifs: une promotion commune et une percée à l’international. Cette  alliance stratégique entre le Mafex et le Sifel offre aux participants une complémentarité et un cadre propice aux affaires, assurent les organisateurs. Principalement dans le Souss Massa, région connue pour son dynamisme dans les secteurs de l’agriculture, la pêche maritime et l’agro-industrie.

«Au niveau national, la région exporte  plus de 86% de primeurs et plus de 96% de tomates», précise Samir Belghol, Directeur de l’Association des producteurs et producteurs exportateurs des fruits et légumes (Apefel). La région étant productrice et industrielle, les organisateurs ont décidé d’intégrer un pavillon dédié spécialement à la transformation des produits.

Le salon, qui se poursuit jusqu’au 26 novembre prochain, se tient au Parc Expo d’Agadir sur une superficie de 12.000 m2. Près de 250 exposants nationaux et internationaux y participent. Ils sont issus de plusieurs pays dont la France, les Pays-Bas, la Pologne, l’Espagne, l’Allemagne, la Chine, la Turquie, la Libye, le Soudan… et le Maroc. Plus de 40.000 visiteurs sont attendus.

Des délégations étrangères prennent aussi part à l’événement. Elles représentent entre autres la Russie, l’Egypte, le Sénégal. La première journée a été dédiée à l’information et à la sensibilisation autour des enjeux du dessalement de l’eau de mer au Maroc, cas de la station de Chtouka Aït Baha.

Les autres conférences prévues au programme portent sur «les nouvelles technologies dans la filière des fruits et légumes» et «le développement de la filière des fruits rouges et ses perspectives d’avenir». Le groupe Maroc Citrus, compte, quant à lui, entretenir un débat autour de l’Energie solaire et ses opportunités pour la filière des agrumes. Un atelier thématique sera par ailleurs dédié à «la prévention et lutte contre la bactériose de la tomate».
De notre correspondante, Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc