Economie

Investissement: La commande publique tiendra la cadence

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5131 Le 20/10/2017 | Partager
195 milliards de DH dont 55% assurés par les entreprises publiques
Reste à négocier les délais de paiement
investissment_public_031.jpg

L’investissement prévisionnel des entreprises et établissements publics serait en légère hausse par rapport à 2017 mais en légère baisse  par rapport à 2016. Le taux de réalisation de ces investissements est en hausse et dépasse les 60%

L’investissement public maintiendra le cap mais devrait  obéir à un nouveau concept d’efficacité. Sans quoi, l’effort ne produirait pas des gains de croissance importants et «des niveaux d’inclusion plus soutenus».
Le volume global prévu dans le projet de loi de finances, qui sera déposé au Parlement ce vendredi 20 octobre,  atteint 195 milliards de DH en hausse de 5 milliards par rapport à 2017. Rapporté au PIB, ce volume accuse un léger recul: 17,4% contre 17,7% en 2017.Les investissements publics  obéiront à des règles et outils de gestion unifiés. Ces critères seront également liés au degré de concordance avec les stratégies sectorielles.

investissment_public_volumes_031.jpg

Le volume global de l’investissement public passerait à 195 milliards de DH en 2018. Des montants qui ne sont pas entièrement consommés. Souvent, il s’agit de projets d’infrastructure dont la réalisation est étalée sur plusieurs années. Rapportée au PIB, la part des dépenses d’investissement serait en baisse: 20,2% en 2014 à 17,4% en 2018

Une base de données des projets sera mise en place. Elle devrait assurer une vision actualisée et complète du processus d’identification, de programmation et de mise en œuvre des projets d’investissement, de leurs indicateurs socio-économiques et de leur implantation sur le territoire. Sur le papier, cela devrait mettre fin à la programmation sans étude préalable sur le rendement économique et social ainsi que le coût et la durée de réalisation.

Sur le volume d’investissement global prévu, 69,93 milliards de DH relèveraient du budget général, 107,5 milliards des entreprises et établissements publics et 17,5 milliards des collectivités territoriales. Celles-ci consomment rarement les crédits qui leur sont consacrés.

L’investissement des entreprises publiques resterait donc à un niveau d’investissement quasi similaire à celui de 2017 (107 milliards de DH). Les programmes y compris ceux du fonds Hassan II pour le développement économique et social vont couvrir les secteurs de l’énergie, les télécommunications, l’habitat, l’agriculture, l’eau et l’électricité, les phosphates, etc.  Ce sont autant d’opportunités et de marchés à prendre pour le privé. Un secteur privé pour lequel la commande publique est cruciale mais qui doit faire souvent face à des délais de paiements de plus en plus longs!

                                                            

9,88 milliards de DH pour Nador West-Med

AU niveau de l’infrastructure portuaire, les projets se poursuivront: port TangerMed 2, le troisième terminal du port de Casablanca ainsi que le nouveau complexe portuaire Nador West-Med pour un coût de 9,88 milliards de DH. Deux nouveaux grands barrages seront également lancés en 2018: Ait Ziat et Boulaouane à la province du Haouz pour un coût global de 2 milliards de DH.
L’année prochaine, un nouveau tronçon d’autoroute sera lancé entre Tit Mellil-Berrechid ainsi que l’élargissement de l’autoroute Casa-Berrechid et Casablanca-Aéroport Mohammed V.

L’armature autoroutière atteint 1.800 km et ses retombées sont jugées positives puisque «70% de la population se trouve directement reliée au réseau autoroutier». Parmi les projets programmés figure la mise à niveau routière: élargissement de près de 10.000 km de routes pour porter la part de celle dont la largeur est d’au moins 6 mètres à 75%, amélioration de l’état de la chaussée en portant le pourcentage du réseau revêtu à 80%, la modernisation et la réhabilitation des ouvrages d’art en mauvais état et la reconstruction de ceux menaçant ruine.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc