Habillage_leco
Culture

Le Festival International de Casablanca signe son grand retour

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5047 Le 16/06/2017 | Partager
Le nouveau rendez-vous estival se tiendra du 6 au 15 juillet
French Montana, Gloria Gaynor, Nass El Ghiwane, Oum, Haim Botbol… en concert
10 arts à l’honneur: danse, arts de rue, gaming, cinéma…
festival-de-casa-047.jpg

La ville blanche célébrera l’été en musique avec le Festival international de Casablanca qui propose, durant 10 jours, une vingtaine de concerts d’une grande diversité, de French Montana à Aziz Sahmaoui, en passant par Gloria Gaynor ou encore Hoba Hoba Spirit (Ph. FIC)

Les Casablancais peuvent se réjouir, l’été sera célébré en musique car la ville blanche renoue avec les grands évènements culturels en offrant au public le nouveau Festival international de Casablanca. Ce rendez-vous, qui revient avec un nouveau concept, se tiendra du 6 au 15 juillet.

Et ce ne sont pas moins de 10 arts qui seront mis en lumière lors des 10 jours de festivités autour des 16 arrondissements de la métropole. «A travers cet événement, l’objectif recherché est de mettre en avant le positionnement de la ville en tant que melting-pot culturel, d’enrichir son offre culturelle et de loisirs et de fédérer les publics, toutes catégories confondues», souligne Khalid Safir, wali de la région Casa-Settat.

Ce rendez-vous qui se veut le nouveau temps fort artistique de la métropole propose une pléiade d’artistes nationaux et internationaux qui se produiront sur deux scènes en semaine et 3 le week-end. L’espace Toro, à proximité de la Corniche et non loin du phare témoignera de l’ouverture historique de Casablanca sur l’océan Atlantique.

Quand la scène de Aïn Sebaâ, quartier emblématique de la ville, permettra le rapprochement du Festival des quartiers de Sidi Moumen, Bernoussi, Moulay Rachid, Aïn Borja, Bournazel. Une troisième scène investira la place des Nations-Unies, au centre-ville de la métropole, les week-ends uniquement. WeCasablanca aspire «à renouveler la place de l’art dans la ville, à le démocratiser et à renforcer son rôle en tant que levier de développement du territoire», précise l’organisation.

En ouverture du Festival international de Casablanca, le public aura l’occasion de découvrir Casa Création, qui clôturera également l’évènement. Cette troupe, composée d’une centaine de jeunes artistes qui a travaillé d’arrache-pied pendant plus de 6 mois, propose un spectacle mêlant  musique acrobatie et jonglage le temps d’un show inédit.

Et c’est la diva dont les tubes ont traversé des générations, Gloria Gaynor, qui ouvrira le bal des concerts à l’espace Toro vendredi 7 juillet. L’interprète du cultissime «I Will survive» sera suivie par une autre diva, cette fois-ci du Sahara, Oum. Un grand nom du hip-hop américain foulera la scène samedi soir pour un concert qui promet de marquer les esprits. French Montana, de son vrai Karim Kharbouch, est certainement le Marocain le plus connu des Etats-Unis.

Le rappeur compte des dizaines de tubes et côtoie et collabore avec les plus grands noms de la scène rap US, de P. Diddy à Drake, en passant par Nicki Minaj ou encore Snoop Dogg. Sera également sur scène ce soir là, Dizzy Dros, rappeur de la nouvelle scène marocaine. La fête se poursuivra dans le même esprit pour clôturer le week-end avec le groupe national Fnaïre.

La soirée du lundi n’est à rater sous aucun prétexte, car l’ambiance sera enflammée avec Aziz Sahmaoui et les incontournables Hoba Hoba Spirit. Autre concert immanquable, celui de Tikken Jah Fakoly, figure emblématique du reggae. L’espace Toro accueillera également Dj Van, Kids United… sans oublier Don Bigg qui offrira le dernier concert de la scène.

Cap sur la scène Aïn Sebaâ qui démarrera les festivités avec Daoudi. Autre artiste qui ne manquera pas de drainer un large public, l’artiste de musique chaâbie, Daoudia. Les artistes Mourad Bouriki, Mister You ou encore l’interprète de «Va bene», Reda Taliani, seront également de la partie pour le plus grand bonheur des amateurs des différents genres. Un grand moment musical aura lieu sur cette scène le 11 juillet avec les deux groupes mythiques marocains, Jil Jilala et Nass el Ghiwane. Dans un tout autre registre, la soirée de clôture sera électro avec, derrière les platines, Acid Arab, Daox et Polyswitch qui feront danser les festivaliers friands du style.

Les célébrations ne seront pas uniquement musicales, la programmation investira les rues de la ville à travers une parade électro qui fera danser les badauds. Le 7e art est également à l’honneur. Les cinéphiles seront conviés à plage de Sidi Bernoussi à des projections en plein air en présence des équipes de réalisation.

Par ailleurs, le festival mettra le hip hop sous le feu des projecteurs avec des chorégraphies exceptionnelles signées Kader Attou et Mourad Merzouki dans les quartiers de Sidi Belyout, place Mohammed V et Roches Noires. Des installations artistiques seront réalisées dans le cadre de «Casamouja» en partenariat avec des artistes et des collectifs de renom quand les arts vivants investiront également la place publique. Le gaming ne sera pas en reste du 10 au 15 juillet au complexe Mohammed V qui accueillera des compétitions, des tournois ainsi que des animations high tech.

Parallèlement à cette nouvelle édition du Festival international de Casablanca, la métropole vivra la première édition du Festival de shopping de la métropole «Shop in Casablanca», qui aura lieu du 5 au 16 juillet. Cette manifestation permettra pendant deux semaines de faire revivre les quartiers de shopping originels de Casablanca et mettre en avant son offre commerciale auprès de tous les publics.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc