Habillage_leco
Régions

Tanger : Le salon de l'immobilier revient

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5046 Le 15/06/2017 | Partager
La 2e édition du Simob se tiendra du 13 au 17 juillet prochains
Principaux clients visés, les Marocains du monde
salon-de-limmobilier-salon-046.jpg

Le Simob, salon immobilier de la région compte attirer cette année plus de 25.000 visiteurs (Ph. Adam)

La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma est à la recherche d’un second souffle pour son secteur immobilier. Elle devra organiser du 13 au 17 juillet prochains la deuxième édition du salon de l’immobilier et du bâtiment, Simob 2017. L’événement a été lancé par la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région en collaboration avec le Centre régional de l’investissement et le ministère de l’Habitat, son organisation étant à la charge de l’agence Mission Conseil.

Pour les organisateurs, il s’agit de capitaliser sur la première édition qui a connu un important flux de visiteurs et d’exposants avec un nouveau nom. La nouvelle édition s’étendra sur 6.000 m2 avec plus de 150 exposants pressentis. Le Simob 2017 s’attend aussi à cartonner en matière de visiteurs en recevant, selon les organisateurs près de 25.000 personnes.

Pour ce, ses dates ont été déplacées sur demande des opérateurs vers le mois de juillet,  période où touristes et MRE, principaux clients du secteur, sont présents en nombre à Tanger. En effet, la première édition s’était tenue en avril, ne coïncidant pas de ce fait avec l’été quand le flux de MRE à Tanger est le plus important.

L’édition précédente, plus de 120 exposants ont répondu présent pour cet événement, le premier salon de cette taille consacré aux BTP que connaît la région. L’événement arrive à point nommé pour une région qui a été l’une des pionnières en matière de mise à niveau urbaine dont le dernier chantier a été lancé dernièrement pour Al Hoceïma et ses environs.

En tout, c’est une vingtaine de milliards de DH qui ont été investis ou en cours d’exécution sur l’ensemble des noyaux urbains de la Région. Et pour le Simob, il s’agit de capitaliser sur ces investissements publics en encourageant les initiatives privées.

Et pour faciliter leur commercialisation, le Salon se veut une interface de connexion qui a déjà montré son efficacité l’année dernière avec des milliers d’acheteurs rassemblés dans un seul endroit, une aubaine pour les promoteurs de la zone.

En effet, selon un des opérateurs, l’achat d’un bien immeuble est une opération lourde qui requiert plusieurs négociations  et une longue réflexion et ce salon devrait aider, certainement, à en réduire les délais.
De notre correspondant, Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc