Régions

El Kelâa des Sraghna: L’Agence urbaine accélère le rythme

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5042 Le 09/06/2017 | Partager
Pour améliorer le taux de couverture en documents d’urbanisme
Mobilité urbaine, charte architecturale, requalification des quartiers sous-équipés, les prochains défis
luniversite-polytechnique-mohammed-vi-de-benguerir-042.jpg

L’université polytechnique Mohammed VI de Benguerir est l’exemple type de ce que prévoit l’Agence urbaine d’El Kelâa des Sraghna pour l’évolution urbanistique de la région (Ph. L’Economiste)

Pari réussi pour l’Agence urbaine d’El Kelâa des Sraghna. Ses efforts en 2016 lui ont permis d’améliorer le taux de couverture dans son périmètre d’action -qui comprend les provinces de Rhamna et d’El Kelâa des Sraghna- et de le porter à presque 100%. C’est ce qui ressort du bilan que l’Agence vient de présenter à son tout dernier conseil d’administration.

Conseil qui s’est tenu  récemment à Benguerir, au siège de la province de Rhamna en présence du secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire, Abdelatif Ennahli et  des autorités de la province. En matière de planification spatiale, outre les 9 études  d’ensemble pour compléter la couverture en documents urbanistiques, l’Agence a lancé plusieurs études stratégiques et spécifiques concernant les provinces d’El Kelâa des Sraghna et des Rhamna.

Parmi  ces projets, l’établissement de la charte architecturale, urbanistique et paysagère de la ville de Benguerir  et l’établissement du plan directeur de la circulation et de la mobilité urbaine de la ville d’El Kelâa des Sraghna. Ainsi que le suivi des études relatives aux projets urbains de la ville d’El Attaouia et Sidi Bouothmane.

Autre projet bien avancé, l’élaboration des plans de requalification de certains quartiers sous-équipés, indique Samira Layadi, directrice de l’Agence urbaine d’El Kelâa des Sraghna (AUEKS). En matière de gestion,  l’Agence a instruit près de 3231 demandes d’autorisations de construire, de lotir, de morceler dont 93%  (3002 dossiers) ont eu l’avis favorable. De même que l’exercice 2016  a été marqué par l’examen de 35 demandes de dérogation pour des projets d’investissements, dont 17 ont reçu l’accord de principe.

Des dérogations qui ont permis de générer un investissement global de 966 millions de DH.  La Directrice de l’Agence urbaine d’El Kelâa des Sraghna, a présenté également le plan d’action au titre de l’année 2017 et le plan d’action prévisionnel pour la période 2018-2021. Ces plans envisagent de poursuivre les efforts fournis au niveau de la planification spatiale ainsi que l’élaboration des études spécifiques et stratégiques.

Ils s’appuieront  également sur plusieurs partenaires, relève Layadi. En effet,  l’AUEKS vient de  conclure  plusieurs conventions de partenariat  avec les communes territoriales, le Conseil régional de l’ordre des architectes de Tensift, l’Ecole nationale de l’architecture, ainsi que l’Université internationale Mohammed VI à Benguerir. Ce projet  qui est inscrit dans une démarche de développement durable est le modèle urbanistique que l’agence souhaite adopter pour l’ensemble de son périmètre.
De notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc