Habillage_leco
International

Français de l’étranger: Ce que promet de changer Emmanuel Macron

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5023 Le 15/05/2017 | Partager
Education, fiscalité, retraite, administration…
Représentativité et diplomatie économique seront renforcées

Une grande majorité des Français installés à l’étranger souhaite être mieux renseignée sur ses droits et les possibilités qui s’offrent à elle. Le nouveau président français Emmanuel Macron leur a peaufiné tout un programme. Il a largement remporté le vote des ressortissants français au Maroc au 2e tour, en obtenant 92,22% des voix sur les 17.207 suffrages exprimés contre seulement 7,78% pour Marine Le Pen. Zoom sur les propositions:

■ Question de l’enseignement: De nouvelles possibilités de financement seront ouvertes pour les établissements. Les critères d’accès aux bourses scolaires seront redéfinis afin que les familles à revenus modestes et moyens puissent être éligibles. Les établissements labellisés FrancEducation et les associations FLAM (Français langue maternelle) seront développés et accompagnés. Ce sera le cas aussi par rapport à l’autonomie de chaque établissement du réseau de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), pour favoriser l’adaptation aux situations locales. Il est question aussi d’accroître la responsabilité des parents d’élèves et des élus consulaires dans la gouvernance des établissements. Comme il est prévu d’augmenter le nombre d’enseignants recrutés locaux et de mieux les accompagner. Les projets bilingues ou plurilingues seront favorisés. La France dispose d’un des réseaux scolaires parmi les plus développés du monde, avec 500 écoles et lycées dans 136 pays qui éduquent 340.000 élèves dont 40% de Français. Ce réseau a un coût et les frais de scolarité ont augmenté de près de 60% entre 2008 et 2015. Le nombre de Français installés à l’étranger ne cessant d’augmenter (+ 150.000 inscrits en 2016).

■ Fiscalité et protection sociale: C’est un thème épineux. Le régime sur l’assujettissement des Français de l’étranger à la contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sur leurs revenus du capital sera réexaminé. L’accès à la Caisse des Français de l’étranger (pas seulement financièrement) sera facilité et les compatriotes seront sensibilisés sur son utilité. Plus de 200.000 Français y sont assurés. La possibilité d’accès à taux réduit à l’assurance vieillesse pour les citoyens en situation précaire, jeunes et moins jeunes sera étudiée. Le nouveau gouvernement aura la tâche d’assurer la bonne application des conventions bilatérales/européennes de sécurité sociale.

■ Modernisation administrative: Le vote en ligne sera instauré pour les élections présidentielles et renforcé pour les législatives et consulaires. Le rôle des élus consulaires sera redéfini en leur donnant plus de prérogatives au sein des conseils consulaires. Dans le projet proposé par Macron, 5 milliards d’euros doivent être consacrés à la modernisation de l’administration et à la dématérialisation des démarches, avec la création d’un compte citoyen en ligne. L’accès aux allocations chômage et à la formation pour les Français qui rentrent de l’étranger dans des conditions précaires sera facilité. Le dépôt d’une demande RSA (revenu de solidarité active) sera adapté à la situation des Français qui ont vécu à l’étranger.

Soutien aux entrepreneurs

Emmanuel Macron veut renforcer la diplomatie économique et simplifier le dispositif de soutien aux entrepreneurs à l’étranger. Les efforts récents de sécurisation des écoles françaises à l’étranger et des emprises diplomatiques et consulaires seront consolidés.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc